JMSSAF 2020 : la consommation de l’alcool pendant la grossesse nuit au fœtus !

La Journée Mondiale de Sensibilisation au Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (JMSSAF) est célébrée chaque 09 septembre. A l’occasion, il est important…

Parredaction Catégorie international Santé le 9 septembre 2020 Étiquettes : , , ,

La Journée Mondiale de Sensibilisation au Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (JMSSAF) est célébrée chaque 09 septembre. A l’occasion, il est important de rappeler que pour être en pleine forme, les nutritionnistes et spécialistes de la santé déconseillent la consommation de l’alcool. Puisqu’il fait plus de mal que de bien à l’organisme humain. Alors, pour l’évolution harmonieuse du fœtus (être humain en devenir), les femmes enceintes devraient impérativement s’abstenir de prendre de l’alcool.

Consciente de la gravité de la situation, la communauté internationale a dédié, depuis 1999, une journée à ce fléau. Il s’agit de la Journée Mondiale de Sensibilisation au Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (JMSSAF).

JMSSAF, de la nécessité de sensibiliser les futures mamans

D’après les informations, la consommation de l’alcool pendant la grossesse est la première cause d’handicap mental d’origine non génétique chez l’enfant. Il s’agit du Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF). Une anomalie congénitale (innée) causée par l’alcool consommée par la mère pendant la grossesse.

Il est à noter que le SAF comprend des anomalies physiques, mentales et comportementales. Le bébé aura un retard mental (coefficient intellectuel très bas), ou encore de langage (bégaiement). Ainsi, le 09 septembre, Journée Mondiale de Sensibilisation au Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (JMSSAF), offre l’occasion aux professionnels de santé d’informer le grand public, les mères et leurs compagnons sur la SAF.

En France par exemple, chaque année, 1% des bébés soit environ 8 000 bébés sont touchés par la SAF. Il urge, donc, d’accentuer la sensibilisation et d’appliquer le « principe de précaution » en ce qui concerne l’exposition des futures mamans à l’alcool.

Quelques signes concrets de la SAF

L’alcool pendant la grossesse provoque des malformations et des retards chez l’enfant. « L’enfant va présenter les paupières tombantes, des yeux largement espacés et peut avoir le strabisme, communément appelé les yeux qui louchent ».

C’est ce qu’a fait savoir le Docteur Yessou Mawougnigan, médecin pédiatre. D’après le spécialiste, la SAF peut entrainer chez l’enfant « un nez court et la racine du nez large ». Aussi, il peut avoir une fente palatine, communément appelé bec de lièvre.

L’enfant va avoir une petite tête ou la microcéphalie. « C’est-à-dire le périmètre crânien par rapport à l’âge de cet enfant va être en dessous du médimne », a expliqué le médecin pédiatre.

Il y a aussi des malformations au niveau des organes clés comme le cœur. « L’enfant va avoir une malformation cardiaque congénitale avec des troubles rénaux et des anomalies au niveau d’autres organes », a-t-il précisé. Cela dit, l’occasion de la Journée Mondiale de Sensibilisation au Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (JMSSAF), offre son canal à une sensibilisation sur la non consommation de l’alcool au début et pendant toute la durée de la grossesse. Il faudrait, par ailleurs, éviter au maximum l’alcool pendant l’allaitement.

Lire aussi: Santé : l’allaitement maternel n’est pas à négliger

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *