dimanche, novembre 27, 2022


JIFA 2022 : l’inclusion de la femme togolaise pour la réalisation des objectifs du PND

La Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA) célébrée chaque 31 juillet, est une occasion de rappeler que les femmes…

Parredaction Catégorie Société le 1 août 2022 Étiquettes : , ,


La Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA) célébrée chaque 31 juillet, est une occasion de rappeler que les femmes sont dans une mobilisation permanente pour faire valoir leurs droits. « Femmes africaines, actrices clé de la sécurité alimentaire et nutritionnelle », c’est le thème retenu pour la JIFA Togo 2022. Un thème national adéquat au processus de relance agricole et économique post-covid 19 dans le pays.

A cet effet, en cette date du 31 juillet 2022, le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a réitéré sa détermination à promouvoir davantage l’inclusion féminine dans tous les secteurs. Cette vision du chef de l’Etat s’inscrit dans l’atteinte des objectifs du Plan National de Développement (PND), en vue d’une croissance forte de l’économie togolaise.

Renforcer l’inclusion féminine pour un Togo émergent

Le 31 juillet a été consacré « Journée de la femme africaine » à l’occasion du premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes qui s’était tenu à Dakar, au Sénégal, le 31 juillet 1974. En effet, la date historique retenue pour cette journée est le 31 juillet 1962. Ce jour-là, à Dar es Salaam (Tanzanie), des femmes de tout le continent africain s’étaient réunies pour la première fois et avaient créé la première organisation de femmes, la « Conférence des femmes Africaines » (CFA).

JIFA 2022 : l’inclusion de la femme togolaise pour la réalisation des objectifs du PNDLe Togo fait partie des États africains qui œuvrent le plus à l’inclusion et l’émancipation de la gent féminine dans les milieux socioprofessionnels. Au Togo, les femmes dévouées sont encouragées et promues. Nombreuses sont-elles à la tête des ministères et diverses institutions pour servir de modèle à la gent féminine togolaise. A l’instar de madame le premier ministre Victoire Tomégah Dogbé.

A l’occasion de la JIFA-Togo 2022, le président Faure Gnassingbé s’est déclaré “Résolu à promouvoir au Togo les droits de la femme et sa pleine participation dans tous les secteurs de la vie nationale”. Dans le cadre de la promotion des droits de la femme, cette dernière continue de bénéficier d’initiatives gouvernementales visant à améliorer sa situation dans l’écosystème entrepreneurial du pays.

En début juin 2022 à l’occasion du lancement officiel du programme ‘’African Women Entrepreneurship Academy’’au Togo, Elisabeth Fitzsimmons ambassadrice des États-Unis au Togo avait souligné en ce sens: “Intégrer officiellement les femmes dans le tissu économique d’une société entraîne des avantages tangibles et quantifiables. Nous savons tous aujourd’hui combien les femmes cheffes d’entreprises, tant dans le secteur informel que formel, contribuent à la prospérité économique du Togo et en sont le moteur”.

Les femmes, levier important de résilience des populations

En général,    “La contribution des femmes togolaises à l’économie du pays, surtout celles qui opèrent dans le secteur agricole, est assez remarquable. Elles jouent un rôle prépondérant dans l’agriculture donc contribuent à la sécurité alimentaire”, a déclaré madame le ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lolonyo Apédoh-Anakoma. C’était le 31 juillet 2022 à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme africaine.

JIFA 2022 : l’inclusion de la femme togolaise pour la réalisation des objectifs du PNDD’ailleurs, omniprésentes dans la chaîne des valeurs agricoles, elles excellent dans les secteurs de production où elles représentent 53,46% des actifs agricoles et 43% des transformatrices des biens. Face aux chocs actuels que constituent la covid-19 et le phénomène de la vie chère, elles constituent donc un levier important de la résilience des populations.

Enfin selon l’exécutif, la célébration de la JIFA donne donc l’occasion de réitérer la volonté du Gouvernement à continuer d’œuvrer pour l’autonomisation de toutes les femmes. Ceci en vue de leur permettre d’apporter leur pleine contribution à la réalisation des objectifs du PND et de la feuille de route gouvernementale  pour le bien de tous.

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.