samedi, septembre 25, 2021


Côte-d’Ivoire : Jean-Yves Le Drian, l’envoyé de Paris aux obsèques de Gon Coulibaly

Le ministre des affaires étrangères de la République Française, Jean Yves Le Drian, est actuellement en visite officiel à Abidjan…

Parredaction Catégorie Politique le 16 juillet 2020


Le ministre des affaires étrangères de la République Française, Jean Yves Le Drian, est actuellement en visite officiel à Abidjan en Côte-d’Ivoire. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la cérémonie d’hommage de la nation ivoirienne au désormais Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui s’est tenue au palais de la présidence, le mardi 14 juillet.

Au lendemain de la disparition tragique de celui que le président Alassane Ouattara appelait affectueusement « fils », et qui était le candidat désigné pour représenter son parti, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), au prochain scrutin d’octobre 2020, beaucoup d’interrogations se relaient sur l’enjeu véritable de la présence du chef de la diplomatie française auprès d’Alassane Ouattara.

Jean Yves le Drian à Abidjan, symbole de d’une amitié solide entre la France et la Côte d’ivoire ?

 Rappelons au passage que c’est dans un contexte de commémoration de la prise de la Bastille du 14 juillet 1789 par l’Etat de France, que le diplomate incontournable de l’exécutif français, Jean-Yves Le Drian, se fera compter sur la liste des personnalités politiques qui seront absentes à la cérémonie sur la place de la concorde le 14 juillet 2020.

Un entretien avec Jean Yves Le Drian, locataire du « Quai d’Orsay » et le président Ouattara était attendu au siège du palais présidentiel. Les questions relatives à la succession au pouvoir, dans un climat de réajustements des cartes politiques, suite au décès de celui en qui l’Elysée voyait, sans doute déjà, l’assurance dans la continuité de la politique d’Alassane Ouattara à 3 mois des échéances électorales, auront été certainement une place de choix lors de cet entretien.

Pendant que certains dessinent d’ores et déjà une probable candidature du président Ouattara à la présidentielle du 31 octobre prochain pour un troisième mandat en contradiction à son annonce du 05 mars 2020, de confier la gestion du pouvoir à « une nouvelle classe de dirigeants plus jeunes » ; d’autres ont envie de sauvegarder leur conviction en cet « homme de parole et homme d’Etat », comme le décrivait Emmanuel Macron, l’actuel président de la République française au soir de cette annonce.

Qu’à cela ne tienne, avec le décès de celui qu’on considère aujourd’hui comme Ex Premier ministre de la Côte-d’Ivoire, et au motif de l’arrivée de l’émissaire d’Emmanuel Macron, Jean Yves Le Drian en cette semaine de deuil national auprès du Président Alassane Ouattara, beaucoup sont ceux-là qui caressent déjà l’idée d’un éventuel rétropédalage de ce dernier, avec le soutien et la bénédiction de Paris.

Lire aussi: Côte d’ivoire : que cache la démission du vice-président Daniel Kablan Duncan ?

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *