Agriculture: l’ITRA va bénéficier d’un appui de trois ans d’un consortium africain de spécialistes des systèmes semenciers

Le Groupe sur les Systèmes Semanciers (SSG, Seed Systems Group en anglais) va appuyer l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA)…

Parredaction Catégorie Economie le 21 mars 2022 Étiquettes :


Le Groupe sur les Systèmes Semanciers (SSG, Seed Systems Group en anglais) va appuyer l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA) et d’autres acteurs du système semencier togolais dans l’adoption de variétés améliorées plus performantes au Togo. Cet appuie annoncée par l’ITRA sur son site web, devrait durer trois ans pour une phase initiale dans le cadre du Projet d’appui au système semencier et à l’adoption des semences améliorées au Togo (PASSAT).

Aider l’ITRA dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Agriculture: l’ITRA va bénéficier d’un appui de trois ans d’un consortium africain de spécialistes des systèmes semenciersEn termes d’impact du Projet d’appui au système semencier et à l’adoption des semences améliorées au Togo, la SSG basée au Kenya a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle puis à l’augmentation des revenus des petits agriculteurs. Sur la période 2022 à 2024, la mise en œuvre du projet va consister en l’introduction et l’évaluation des variétés améliorées et résilientes face au changement climatique, la formation d’un certain nombre d’entreprises semencières et la diffusion à grande échelle des paquets de semences améliorées. 

Ces actions vont essentiellement porter dans les filières maïs, riz, sorgho, arachide et niébé. Toutefois,  d’autres cultures seront également prises en compte dans les phases suivantes du projet. “Concrètement le modèle prôné par le SSG consiste à amener des petits sachets de meilleures semences améliorées de 50g et autres technologies directement chez les producteurs. Ainsi, une fois convaincus des résultats, ils pourront donc  aller chercher ces semences auprès des multiplicateurs avec qui le projet va également travailler pour assurer la production et la disponibilité en semences”, Indique l’ITRA sur son site internet.

Identifier et produire les meilleurs variétés de semences

Agriculture: l’ITRA va bénéficier d’un appui de trois ans d’un consortium africain de spécialistes des systèmes semenciersDans le cadre de la mise en œuvre du PASSAT, l’on apprend que les chercheurs de l’ITRA vont se charger d’identifier les meilleures variétés de chacune des cultures sélectionnées et d’assurer la production de semences de base. Par ailleurs, dans le cadre de la distribution et de la mise à disposition de ces semences, les agents de l’Institut Conseil Appui Technique (ICAT), plus répandus sur l’ensemble du territoire, seront mis à contribution.

“Les premières zones retenues pour la mise à disposition des petits sachets de 50g de semences de nouvelles variétés améliorées sont les régions Centrale et des Savanes. Par contre les tests en station toucheront toutes les zones agro écologiques. À noter qu’il est également prévu une étude socio-économique aussi bien au début qu’à la fin du projet pour mettre en évidence les impacts socio-économiques du projet d’appui au système semencier et à l’adoption des semences améliorées au Togo”, indique par ailleurs, l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA).

Klétus Situ

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.