Inondations au Togo : le gouvernement prend des mesures urgentes pour protéger les populations

Les inondations au Togo persistent malgré les actions entreprises pour endiguer le mal. Ces inondations, pour le cas des pays…

Parredaction Catégorie Dossiers le 23 septembre 2020 Étiquettes : , , ,

Les inondations au Togo persistent malgré les actions entreprises pour endiguer le mal. Ces inondations, pour le cas des pays de l’Afrique de l’ouest sont pour la plupart dues à des pluies diluviennes.  Et le Togo fait face, en cette période de mousson, à des précipitations exceptionnelles. 

Dans le souci d’éviter aux populations déjà vulnérables d’être victimes des inondations, le gouvernement prend des mesures urgentes. C’était lors d’une séance de travail lundi à la primature. Elle a été présidée par le Chef du gouvernement Komi Selom Klassou. Elle a vu la participation des ministères et organes chargés de la gestion des risques et de catastrophes. Il s’agit de faire l’état des lieux et prendre les mesures qui s’imposent.

L’état des lieux sur la situation des inondations au Togo

La rencontre a permis aux acteurs impliqués de faire l’état des lieux de la situation. Premièrement, c’est le Ministre de la protection civile, General Yark Damehane, qui a fait le point de la situation. Ensuite, Mme Koko Ayeva et Payadowa Boukpessi, respectivement ministre de l’Habitat, et de l’Administration Territoriale, se sont également prononcés.

Enfin, c’était le tour des responsables de l’Agence Nationale de la Protection civile (ANPC) et de l’Agence nationale d’assainissement et de la salubrité publique (ANASAP.) Tous ces acteurs ont dressé le tableau des inondations au Togo.

Pour l’essentiel, on retient que les inondations dans le septentrion sont causées par le débordement de plusieurs cours d’eau notamment l’Oti. A cela, s’ajoutent la rupture de certains ponts, l’enclavement de certaines localités avec des pistes et routes rendues impraticables.

Egalement, on déplore l’écoulement de maisons et le décès de huit (8) compatriotes. Les acteurs ont également porté un regard sur les actions déjà menées pour minimiser les risques d’inondations au Togo.

Les mesures urgentes pour faire face aux inondations au Togo

Comme précédemment souligné, depuis 2014, des stratégies  de gestion des inondations au Togo on été développées. Ceci avec l’appui des partenaires financiers et techniques.

En témoigne la création de l’ANASAP en 2015 et de l’ANPC, le 31 janvier 2017. Ces deux structures font de leur mieux. Par ailleurs, des ouvrages de rétention d’eaux ont été réalisés et plusieurs dizaines de kilomètres de caniveaux ont été rénovés. Mais aujourd’hui, les risques persistent dans tout le pays et surtout dans le septentrion.

Pour le Premier ministre, il s’agit de mesurer, d’atténuer et réduire sensiblement les risques d’inondations au regard des pluies. Surtout, les pluies de ces dernières semaines dans la partie septentrionale. Il est également question de mettre toutes les structures en synergie pour arrêter les situations catastrophiques observées dans le monde.

« Je voudrais demander aux différents acteurs d’accélérer les travaux et les mesures envisagées », a exhorté le Chef du gouvernement. Ceci « Pour que nous puissions minimiser les risques d’inondations et soulager nos laborieuses populations » a-t-il indiqué. Il a, par ailleurs, saisi l’occasion pour inviter les médias à intensifier la sensibilisation des populations à « ne pas jeter des ordures dans les caniveaux et à éviter les lits des cours d’eau », a-t-il conclu.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *