Météorologie : des risques d’inondations au sud Togo

Les inondations au sud Togo font l’objet de discussions. En effet, les acteurs de la plateforme de gestion des catastrophes…

Parredaction Catégorie Dossiers le 17 septembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

Les inondations au sud Togo font l’objet de discussions. En effet, les acteurs de la plateforme de gestion des catastrophes ont tenu une réunion d’urgence mardi. Il était question pour eux de faire le point sur les inondations survenues dans le nord du Togo. Ceci afin d’améliorer les conditions de gestion des risques d’inondations au sud Togo.

La rencontre a regroupé les sapeurs-pompiers, la croix rouge et l’Agence Nationale d’Assainissement et de Salubrité Publique (ANASAP). Ainsi, des idées et ressources ont été mises en commun pour apporter une réponse efficace et adéquate au sinistre. L’initiative devrait contribuer à une meilleure protection des populations du Togo face aux catastrophes.

Au secours des populations victimes d’inondation au sud Togo

Pour Baka Yoma, directeur de l’agence nationale de la protection civile, la rencontre s’avérait très utile. « Nous avons convoqué cette réunion pour nous organiser en vue d’assister les sinistrés. Et aussi de mutualiser tout ce que nous avons comme ressources », a indiqué le directeur.

Pour l’heure, les pluies diluviennes enregistrées au nord du pays ont causé d’importants dégâts matériels, et pertes en vies humaines. En effet, 6 morts sont à déplorer. Alors, le gouvernement est convié à faire le relèvement de tous les dommages subis.

Les catastrophes naturelles risquent de compromettre la tranquillité et le bien-être des populations du septentrion. Ainsi, des actions idoines se doivent d’être menées rapidement pour réduire l’étendue des dégâts et pertes. La démarche devrait augmenter la résilience des populations vulnérables.

Des inondations au sud Togo attendues

D’après les prévisions de la direction météorologique,les inondations au Sud Togo sont prévisibles. Bref, le risque d’inondations plane sur cette partie du pays. La catastrophe serait attribuée au débordement des fleuves. Ce qui oblige les acteurs de la plateforme de gestion des catastrophes à se doter des moyens d’actions adéquats.

« Nous craignons beaucoup d’inondations dans la partie septentrionale du pays. Mais en ce qui concerne le Sud du pays, nous aurons des pluies certes, mais pas comme l’année passée. Au Sud du pays, on craint plutôt des inondations fluviales », a laissé savoir Nkoyi N’PO, Météorologue.

Par conséquent, il convie les populations à se fier aux prévisions de l’agence météorologique. Car selon lui, c’est un service qui se bat beaucoup pour la population. Au demeurant, nous devons tout le temps être au parfum des informations.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *