Togo/Agriculture : vers la mise en place d’une stratégie nationale pour une meilleure gestion des récoltes

Une initiative de l’ANSAT Togo (Agence Nationale de Sécurité Alimentaire du Togo) a débuté mardi 17 novembre à Kpalimé. L’agence…

Parredaction Catégorie Dossiers le 19 novembre 2020 Étiquettes : , , , , , ,

Une initiative de l’ANSAT Togo (Agence Nationale de Sécurité Alimentaire du Togo) a débuté mardi 17 novembre à Kpalimé. L’agence a reçu l’appui financier de la CEDEAO à travers l’Agence Régionale de l’Agriculture et de l’Alimentation (ARAA).

La rencontre vise a réfléchir sur les problèmes de pertes post-récolte afin de définir une politique nationale de stockage et des instruments de gouvernance des stocks des produits vivriers.

Un atelier de validation de l’ANSAT Togo

Pour les initiateurs, l’idée est de valider le document mis en place par un nombre de consultants recrutés en cette année à cet effet. Ainsi, les acteurs participants ont jusqu’à ce jeudi à discuter, amender et procéder à la validation technique dudit document pour un meilleur approvisionnement des marchés en produits vivriers.

Pour le Colonel Oura-Koura AGADAZI, Directeur Général de l’ANSAT Togo, « cet outil très important dans la gestion des stocks prend en compte non seulement les produits d’origine végétale, mais aussi animale et halieutique »

« La CEDEAO dans sa politique de développement continue par appuyer les pays à mettre en place des instruments de stockage des produits alimentaires et nutritionnels. Elle souhaite à travers cet appui garantir une disponibilité totale des denrées alimentaires pour faire face aux interventions urgences », souligne Dr GLE Koffi Emmanuel, Ingénieur Agroéconomiste, chef unité Technique de Gestion de la Réserve.

Mener une étude approfondie

Le lancement des travaux a été fait par Dr BALI Hélène Nèmè, Secrétaire Général du ministre de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural.

« Nous voudrions particulièrement exprimer notre gratitude à l’endroit de l’Union Européenne et l’ARAA pour le financement et la mise en œuvre du Projet d’Appui au Stockage de Sécurité Alimentaire en Afrique de l’Ouest (PASSA-AO) », a indiqué la secrétaire qui a représenté le ministre de l’agriculture pour la circonstance.

Ainsi, les composantes du projet ont permis au Togo d’élaborer sa stratégie nationale de stockage des produits vivriers, de sécurité alimentaire et nutritionnelle. La stratégie fait l’objet pendant ces trois jours d’atelier d’étude approfondie en vue de sa validation technique et finale, a-t-elle expliquée.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *