mercredi, septembre 22, 2021


Infrastructures au Togo : le parlement facilite la modernisation

L’Assemblée Nationale a acté ce jeudi, 05 novembre 2020, l’adhésion du Togo à deux structures financières pour la modernisation des…



L’Assemblée Nationale a acté ce jeudi, 05 novembre 2020, l’adhésion du Togo à deux structures financières pour la modernisation des infrastructures au Togo. Par un vote unanime, les députés ont autorisé l’adhésion aux statuts de la Banque Asiatique d’Investissement dans les Infrastructures (AIIB). Le projet de loi autorisant l’adhésion du Togo à l’accord portant établissement d’Africa Finance Corporation (AFC) a été aussi voté.

Les statuts de l’AIIB ont été adoptés le 29 juin 2015 à Pékin en Chine. L’accord de l’établissement de la société financière AFC a été adopté le 28 mai 2007 à Lagos au Nigéria. Le vote des parlementaires permettra au Togo de mobiliser des ressources substantielles pour le financement du Plan national de développement (PND).

Infrastructures au Togo: tirer avantages des actions de ces institutions

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, a au nom du gouvernement pris part à la séance plénière des députés. D’après le ministre, le geste du parlement permettra au Togo de tirer des avantages des actions des deux structures financières précitées.

En complément avec les institutions bancaires locales et partenaires, le pays pourrait concevoir, financer et réaliser des projets d’infrastructures au Togo. Ces dernières contribueront donc au développement du pays et au bien-être des Togolais.

D’après le ministre, le Togo pourrait facilement accéder désormais à des ressources à moindre coût et au réseau des partenaires de l’AIIB et de l’AFC. Le pays bénéficiera ainsi de leur expertise et des avantages compétitifs dans les secteurs d’intervention de ces structures.

Renforcer la modernisation des infrastructures

La Représentation nationale est persuadée que la modernisation des infrastructures au Togo donnera un élan supplémentaire aux activités économiques dans notre pays. C’est ce qu’a indiqué la Présidente de l’Assemblée Nationale, Yawa Djigbodi Tségan, dans son discours de circonstance.

Avec ces deux autorisations, a expliqué Yawa Djigbodi Tségan, le Togo va véritablement bénéficier de l’afflux d’investissements complémentaires. D’après elle, ces deux projets regorgent un intérêt considérable. La PA a aussi insisté sur la portée non négligeable de la banque asiatique d’investissement dans les infrastructures.

Pour le ministre Sani Yaya, c’est le lieu d’élargir nos sources de financement pour soutenir l’exécution du PND (2018-2022). L’axe directement concernée est celle relative à la modernisation du Togo et au renforcement de ses structures.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *