Tchad : Idriss Déby crée une polémique le jour des 60 ans d’indépendance

Le Président Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 1990, s’est fait élever au rang de « Maréchal ». Une initiative…

Parredaction Catégorie Politique international le 12 août 2020 Étiquettes : , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Le Président Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 1990, s’est fait élever au rang de « Maréchal ». Une initiative qui passe mal au sein de l’opposition et de la société civile tchadienne. En effet, le République du Tchad a célébré, ce mardi 11 août 2020, le soixantième anniversaire de son accession à la souveraineté internationale.

Le titre honorifique de Maréchal que s’est attribué le président Idriss Déby Itno passe très mal au sein de l’opposition et de la société civile, encore moins la date choisie pour ce couronnement. Pour l’opposant Saleh Kebzabo, Président de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Renouveau, cette initiative du pouvoir en place est très déplacée.

« C’est un crime national que de faire coïncider cet évènement avec l’anniversaire de notre indépendance. Le mode de fonctionnement que nous connaissons va faire en sorte que chaque année, on va plutôt privilégier le maréchalat et donc on va reléguer le 11 août aux calendres grecques », a-t-il condamné. « C’est irresponsable et personne ne peut l’accepter », a martelé l’opposant.

Tout a commencé à l’Assemblée Nationale

Le Chef de l’Etat Idriss Déby Itno sera élevé au rang de Maréchal, ultime niveau de la hiérarchie militaire, au cours d’une cérémonie à l’Assemblée Nationale.

Assemblée Nationale… c’est là que tout a commencé. Ce sont les députés de la majorité et ceux d’une partie de l’opposition qui ont élevé Idriss Déby Itno à ce rang, en juin dernier, à l’Assemblée Nationale.
« Les députés, élus du peuple, jettent un regard rétrospectif sur ce qui a été accompli en 60 ans et ils ont identifié un des enfants du pays qui a consacré le plus clair de son temps à défendre l’intégrité du Tchad, la sécurité de nos concitoyens, donc ils ont décidé de l’élever à la dignité de Maréchal le jour des 60 ans de notre pays », a expliqué Me Jean-Bernard Padaré, porte-parole du MSP (Mouvement Patriotique du Salut, parti au pouvoir).

« C’est symbolique, pour lui dire : nous sommes fiers de votre engagement pour assurer l’intégralité de notre territoire et la défense de nos concitoyens », a-t-il ajouté.

Pour cette célébration des 60 ans d’indépendance, les autorités tchadiennes ont décidé de ne pas organiser le traditionnel défilé populaire, mais seulement une prise d’armes symbolique, en raison de la crise de la Covid-19.

Idriss Déby Itno candidat pour un autre mandat, après 30 ans de pouvoir ?

L’élection présidentielle aura lieu au Tchad en 2021, précisément le 11 avril. Dans une interview le week-end écoulé sur la RFI, l’actuel Président Idriss Déby Itno, arrivé au pouvoir par la force militaire avant d’être élu cinq fois, déclarait qu’il n’était pas fatigué de diriger le Tchad.

Ce qui laisse supposer qu’il sera candidat pour un autre mandat. En tout cas, Idriss Déby Itno n’a jamais affiché son intention de quitter le pouvoir tout de suite. Peut-être dans 12 ans.

En 2018, il a fait adopter une nouvelle constitution qui limite à deux le nombre de mandat présidentiel, ce qui n’existait pas avant. Mais, cette nouvelle constitution ne prend pas en compte les mandats déjà effectués. Du coup, Idriss Déby Itno pourra se présenter pour deux nouveaux mandats. La durée des mandats, quant à elle, est fixée à 6 ans contre 5 ans précédemment.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *