vendredi, septembre 24, 2021


Protection de la femme au Togo : « l’heure est à la solidarité dans l’action », interpelle Ibrahim Mémounatou

L’honorable Ibrahim Mémounatou est la présidente du comité d’organisation du « Forum des Femmes 2021 ». Cet événement de taille a réuni…



L’honorable Ibrahim Mémounatou est la présidente du comité d’organisation du « Forum des Femmes 2021 ». Cet événement de taille a réuni ce lundi, 02 juillet 2021 à Lomé, les différents acteurs impliqués, « Pour plus d’engagement en faveur de la protection de la femme et de l’enfant au Togo ». C’est d’ailleurs le thème qui a meublé les discussions.

Portée par les associations « Femmes d’Actions » et « Cœur Solidaire », l’initiative a mobilisé les partenaires techniques et financiers du pays. Le système des Nations Unies et l’Ambassade de France au Togo se sont associés au ministère de l’Action Sociale de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.

A ne pas manquer: De la nécessité de promouvoir l’image des femmes dans les médias au Togo

Protection de la femme au Togo : « l’heure est à la solidarité dans l’action », interpelle Ibrahim MémounatouIbrahim Mémounatou invite à une solidarité dans l’action

« Mobiliser l’ensemble des acteurs sociopolitiques pour une meilleure lutte contre les violences physiques et morales dont sont victimes les femmes et les enfants au Togo ». Telle est l’objectif principal poursuivi par le Forum des Femmes 2021.

Visiblement, ce but est atteint, puisque la rencontre a connu la participation des forces de sécurité, des juges, des leaders religieux et traditionnels. Ce, en plus des partenaires ainsi que les membres du gouvernement, députés, élus locaux et acteurs de société civile.

Les questions évoquées sont relatives aux différentes formes de maltraitance notamment le harcèlement, la pédophilie, les viols, l’inceste, la pédopornographie ainsi que le trafic d’enfants. « La situation révoltante et insoutenable perdure et semble croître sans cesse malgré le cadre légal et juridique ».Protection de la femme au Togo : « l’heure est à la solidarité dans l’action », interpelle Ibrahim Mémounatou

C’est le constat amer fait par l’honorable Ibrahim Mémounatou. Elle a, pour l’occasion, mis un accent particulier sur la recrudescence des violences basées sur le genre malgré les initiatives engagées à l’échelle nationale pour assurer la protection de la femme et de l’enfant. « L’heure est donc à la solidarité dans l’action », a-t-elle lancé.

Lire aussi: Violences faites aux femmes : « SOS Akofa » pour éradiquer le phénomène

Violences faites aux femmes et enfants, les acteurs s’impliquent davantage

Le Forum des Femmes 2021 a été organisé dans le cadre la journée internationale de la femme africaine, célébrée chaque 31 juillet. Les promoteurs attendent ainsi créer une dynamique globale visant à engager un véritable combat destiné à éradiquer le phénomène des violences faites aux femmes et enfants.

Protection de la femme au Togo : « l’heure est à la solidarité dans l’action », interpelle Ibrahim MémounatouContre ce fléau, le représentant-résident du Programme des Nations Unis pour le Développent au Togo, Aliou Dia propose une solution efficace. Selon M. Dia, le seul moyen pour venir à bout des violences infligées aux femmes et aux enfants est la dénonciation à temps des cas de violences.

« (…) Ensemble, nous pouvons saisir l’élan créé par les objectifs de développement durable pour s’attaquer au fléau de la violence sexiste avec une vigueur et un engagement renouvelé. (…) », a-t-il indiqué.

La rencontre a permis, donc, de revisiter le cadre légal et juridique de protection de la femme et de l’enfant au Togo. De ce fait, il est prévu l’élaboration d’un document de recommandations et d’éléments de langage consistant à renforcer les mécanismes.

Intéressant:  PROCEMA : des dialogues communautaires autour des violences basées sur le genre dans les Savanes

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *