HCRRUN : un bilan très encourageant après les trois étapes de réparations

La présidente du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN Togo), Awa Nana Daboya, était face…

Parredaction Catégorie Société le 23 décembre 2020 Étiquettes : ,


La présidente du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN Togo), Awa Nana Daboya, était face à la presse ce mardi, 22 décembre 2020. Elle a dressé le bilan annuel de ses activités au cours de l’année.

Le point de presse a essentiellement porté sur l’étape 3 de l’exécution du programme de réparations des victimes de violences politiques au Togo sur la période de 1958 à 2005. Les activités se sont déroulées du 1er septembre 2019 au 18 décembre 2020.

5 608 victimes indemnisées par HCRRUN TOGO

Pour cette troisième étape, cinq mille six cent huit personnes ont bénéficié des services du HCRRUN Togio dans le cadre de ce programme. Ces travaux d’indemnisation ont coûté quatre milliards huit-cent trente millions sept-cent soixante-dix-huit mille deux-cent dix-huit (4 830 778 218) FCFA à l’HCRRUN Togo.

« Étape par étape, nous évoluons lentement mais sûrement. Nous avons enregistré un bilan très encourageant après ces trois étapes grâce à la volonté et à l’engagement du Chef de l’Etat », a indiqué la présidente du HCRRUN Togo. D’après Awa Nana Daboya, l’enveloppe financière allouée au HCRRUN s’élève à 5 milliards FCFA. Ce montant, a-t-elle précisé, a été prélevé sur le budget de l’Etat gestion 2019.

La mise en œuvre du programme de réparations des victimes de violences politiques au Togo sur la période de 1958 à 2005 a débuté en 2017. Au total, 32 490 personnes ont été provisoirement enregistrées par le HCRRUN Togo comme victimes éligibles. Parmi elles, 13 268 victimes ont été indemnisées contre 19 222 victimes qui sont en attente.

Un taux de satisfaction de 99,2%

Le programme de réparations se décline en diverses actions. Il y a, entre autres, des indemnisations individuelles, de réparations collectives et mémorielles. Ainsi, 5 300 victimes ont été reçues en entretien d’évaluation dans le cadre de la prise en charge médico-psychologique.

Cette étape médicale a été assurée par l’ONG Aimes Afrique. « Pour cette 3ème étape, le taux de satisfaction des victimes est de 99,2%. Les victimes ont apprécié le geste de reconnaissance à leurs endroits », a fait savoir le président de Aimes Afrique, Dr Michel Kodom.

Le HCRRUN Togo entend poursuivre sa mission en 2021. En plus des actions entreprises, l’institution s’engage à plancher sur les questions d’impunité et de garantie de non-répétition. Ce serait pour le compte de la phase quatre (4).

Lire aussi : Togo : le HCRRUN indemnise les victimes de la région Centrale à partir du 19 octobre prochain

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *