Lutte contre l’apatridie : le HCR Togo lance un concours de rédaction de poème

Le HCR Togo (Le Haut-Commissariat des Réfugiés ) lance un concours de rédaction de poèmes sur l’apatridie. En effet, aujourd’hui,…

Parredaction Catégorie Culture le 7 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , ,


Le HCR Togo (Le Haut-Commissariat des Réfugiés ) lance un concours de rédaction de poèmes sur l’apatridie. En effet, aujourd’hui, à travers le monde, des millions de personnes sont privées de nationalité. Les personnes apatrides peuvent rencontrer des difficultés pour bénéficier de droits fondamentaux comme l’éducation. C’est pour pallier à ce problème que la campagne I Bélong a été lancée en novembre 2014. L’objectif est de mettre fin à l’apatridie d’ici 2024. C’est pour atteindre cet objectif que le Haut-Commissariat des Réfugiés-Togo lance un concours de rédaction de poèmes sur l’apatride. Le thème retenu est « j’appartiens et j’existe ».

Cette campagne de lutte contre l’apatridie a pour but de sensibiliser l’opinion publique nationale et internationale sur l’apatridie. Cette sensibilisation porte aussi sur le risque d’apatridie encouru par des millions de gens dans le monde et en Afrique.

Les principaux objectifs du concours de HCR Togo

Le concours du HCR Togo a pour objectif d’impliquer davantage la population togolaise dans la lutte contre l’apatridie. Il s’agit également d’inciter la population à prendre conscience de ses conséquences. Surtout pour un enfant qui ne dispose pas d’un acte de naissance. L’apatride est une personne qu’aucun Etat ne reconnaît comme citoyen, parce que la preuve de son identité est difficile à établir. Dans ces conditions, il ne peut jouir de ses droits fondamentaux.

Au Togo, plusieurs personnes sont de moins en moins documentées malgré les efforts des pouvoirs publics. Cette absence de documentation est liée, à la méconnaissance par la population de l’importance de disposer d’un acte de naissance dès l’accouchement.

Ces situations ont pour implication le non-enregistrement immédiat des naissances pour une partie de la population. Surtout dans les milieux reculés.

La célébration du 6ème anniversaire de la campagne de lutte contre l’apatridie constitue une belle occasion. Le HCR Togo en initiant ce concours de poésie veut une fois encore sensibiliser. Le but est d’informer la population sur la nécessité d’un acte de naissance, des risques de son inexistence pour toute une génération.

Les avantages et conditions de participation

A travers ce concours du HCR Togo, l’on aura une excellente plateforme pour mesurer le niveau d’information de la population sur ce sujet. A terme, il permettra d’améliorer et de guider les actions et axes de sensibilisation. Par ailleurs, ce concours évaluera l’originalité, la clarté dans les idées. Il en est de même dans l’écriture, la pertinence des propos et le niveau d’information sur le sujet.

Parmi les conditions de participation au concours, il faut soumettre votre poème de 500 mots maximum sur le thème. Il faut résider sur le territoire togolais, quelle que soit votre nationalité, être âgé d’au moins 18 ans.

A l’issu du concours, 3 lauréats seront primés et seront promus sur les différentes plateformes dont les réseaux sociaux du HCR Togo et sur les médias. Ils recevront les prix suivants :1er prix une enveloppe de 250.000 et un trophée lauréats concours poème apatridie 2020.
2ème prix une enveloppe de 200.000 et un trophée concours poème apatridie 2eme prix.
3eme prix 150.000 et un trophée concours poème apatridie 3eme prix.

Les participants doivent envoyer leur rédaction accompagnée de la copie d’une pièce d’identité au plus tard le 18 octobre à minuit.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *