USA : la guerre entre Twitter et l’équipe de Donald Trump continue

Les activités de Donald Trump sur le réseau social de l’oiseau bleu continuent de subir des restrictions. Malgré ses menaces,…

Parredaction Catégorie international le 12 août 2020 Étiquettes : , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Les activités de Donald Trump sur le réseau social de l’oiseau bleu continuent de subir des restrictions. Malgré ses menaces, c’est toute son équipe de campagne qui subit le même sort.

Le président Trump n’en finit pas avec les polémiques. Le locataire de la Maison blanche a toujours été dans la ligne de mire des réseaux sociaux. Sujet à des messages pas très commodes, cette fois-ci, c’est son équipe de campagne qui voit son compte bloqué par le célèbre réseau social Twitter.

Une restriction justifiée

« Le tweet enfreint les règles de Twitter sur la désinformation autour du Covid-19. Le propriétaire du compte doit retirer le tweet avant de pouvoir tweeter à nouveau », a expliqué un porte-parole de Twitter.

En effet, une vidéo du président postée par la @teamtrump dans laquelle il affirmait que les enfants ne pouvaient pas contracter le coronavirus a été supprimée peu après. Selon Courtney Parella, porte-parole de la campagne de Donald Trump : « Le président énonçait juste un fait : les enfants sont moins susceptibles que les adultes d’attraper le coronavirus », a-t-elle expliqué.

De son côté, le célèbre réseau social Facebook avait supprimé cette même vidéo il y a peu de temps. Elle inclut des « fausses affirmations selon lesquelles un certain groupe de personnes n’est pas susceptible d’attraper le Covid-19. Ce qui enfreint notre règlement sur la désinformation dangereuse autour de la maladie », a justifié la plateforme.

Toutefois, c’est la première fois que Facebook censure de façon brutale un compte lié au président milliardaire. Les démocrates avaient fait les mêmes reproches à la boite de Mark Zuckerberg.

Les républicains parlent d’acharnement.

Le parti républicain américain estime que les grands réseaux sociaux américains ont une dent contre leur président. En effet, ils estiment que Twitter, YouTube et Facebook leur appliquent des censures qui n’ont pas de sens. « Voici encore la preuve que la Silicon Valley est biaisée contre le président. Les règles ne sont appliquées que dans un sens. Les réseaux sociaux ne sont pas les arbitres de la vérité », a déclaré Courtney Parella.

Les républicains déplorent le fait que les comptes des démocrates ne sont jamais sujets de ce genre de restriction alors qu’ils font des campagnes actives sur ces réseaux.

Le président Donald Trump compte pas moins de 80 millions d’abonnés sur Twitter et attire un flux considérable d’interactions. Ces réseaux avaient même été un moyen crucial dans son accession à la maison blanche il y a quatre ans.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *