mercredi, décembre 7, 2022


Education: le gouvernement rencontre à nouveau les syndicats signataires du mémorandum d’entente

Dodzi Komla Kokoroko, ministre des enseignements primaires, secondaires, techniques et de l’artisanat et son collègue du travail, de la fonction…

Parredaction Catégorie Société le 6 avril 2022 Étiquettes :


Dodzi Komla Kokoroko, ministre des enseignements primaires, secondaires, techniques et de l’artisanat et son collègue du travail, de la fonction publique et du dialogue social, Gilbert Bawara; ont à nouveau rencontré, hier mardi, les responsables des syndicats signataires du mémorandum d’entente du février 2022.

Au cours de la rencontre, les discussions ont notamment porté sur les dispositions de mise en œuvre de la gratification exceptionnelle et la situation conflictuelle qui prévaut actuellement dans le secteur de l’éducation.

Grille de répartition des gratifications exceptionnelles à définir

Education: le gouvernement rencontre à nouveau les syndicats signataires du mémorandum d’ententeEn ce qui concerne les discussions sur le décaissement et le paiement des gratifications exceptionnelles, principal point d’accord du mémorandum d’entente; les deux ministres ont invité les centrales syndicales à se concerter et se mettre d’accord sur la clé de répartition. Ces dernières ont jusqu’au 7 avril prochain pour présenter au gouvernement la clé de répartition de ces gratifications exceptionnelles.

Observation de la trêve sociale et observation de mouvements sociaux

Avec les représentant des centrales syndicales signataires du mémorandum d’entente, Dodzi Kokoroko et Gilbert Bawara sont revenus sur les secousses provoquées par l’exclusion de plusieurs enseignants du cadre de l’enseignement suite au mouvement de grève lancé par le Syndicat des Enseignants du Togo (SET), jugé illégal par le gouvernement.

Education: le gouvernement rencontre à nouveau les syndicats signataires du mémorandum d’ententePar ailleurs, selon le compte rendu de la Coordination des Syndicats de l’Education du Togo (CSET), consulté par Lomegraph; les représentants du gouvernement ont relevé que le mémorandum d’entente n’exclut pas que d’autres mesures soient prises pour améliorer la condition des enseignants.

“Le gouvernement dit qu’il pouvait recevoir tout groupe d’enseignants qui aurait souhaité apporter une idée pour améliorer le mémorandum d’entente. Il affirme également être disponible et disposé en ce qui concerne les acquis du PA et même les améliorer si les conditions s’y prêtent tout en restant dans le cadre des lois qui existent”, détaille également le compte rendu.

 

Klétus Situ

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.