Togo : le gouvernement envisage de prendre part au capital de Asky, les raisons

La compagnie Asky occupe une place de choix dans l’ambition du Togo pour être un hub logistique de haut niveau….

Parredaction Catégorie Société le 12 janvier 2022 Étiquettes : ,


La compagnie Asky occupe une place de choix dans l’ambition du Togo pour être un hub logistique de haut niveau. Elle est encore plus manifeste dans la mise en œuvre de sa feuille de route gouvernementale.

Le gouvernement togolais s’est engagé en faveur du secteur des transports surtout aériens avec en ligne de mire la poursuite de la redynamisation de la plateforme aéroportuaire de Lomé. Pour y arriver, il a défini des objectifs clairs.

Asky et AIGE

Togo : le gouvernement envisage de prendre part au capital de Asky, les raisonsL’aéroport international Gnassingbé Eyadema de Lomé est l’une des forces de la croissance économique du Togo. Il est, d’après l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), la 2ème des plateformes aéroportuaires de la sous-région ouest-africaine, les plus connectées aux autres capitales du continent.

Ce classement est la résultante des efforts des plus hautes autorités du pays pour faire de l’aéroport de Lomé un hub de référence.

Dans cette optique, la compagne panafricaine Asky reste un second atout pour le Togo. « Asky constitue aujourd’hui la pièce maitresse de cette stratégie du gouvernement », a précisé le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya.

Lire aussi : Asky va assurer le transport des sportifs togolais

Ce que prévoit le gouvernement

Togo : le gouvernement envisage de prendre part au capital de Asky, les raisonsSelon le ministre, « le gouvernement envisage de prendre part au capital de Asky de sorte à ce qu’on puisse renforcer les fonds propres de cette compagnie et lui donner tous les moyens opérationnels pour pouvoir faire véritablement de notre aéroport un hub de la sous-région. »

Dans la dynamique de cette grande ambition de l’exécutif pour le transport aérien togolais, des projets de centre de formation de pilote, de centre maintenance sont en cours d’étude », a indiqué Sani Yaya.

Outre le transport aérien, les autres domaines du transport notamment routier, ferroviaire et maritime constituent, également, la priorité du gouvernement.

Fafa A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.