vendredi, septembre 24, 2021


Togo/Sport : Gnéni Sébabi n’est pas le patron de Claude Le Roy, mais un collaborateur

Claude Le Roy ne sera pas sous la tutelle de Gnéni Sébabi, le nouveau Directeur technique national de la Fédération…

Parredaction Catégorie Sport le 9 septembre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,


Claude Le Roy ne sera pas sous la tutelle de Gnéni Sébabi, le nouveau Directeur technique national de la Fédération togolaise de football (FTF). Ceci à cause de son statut spécial. En effet, l’ancien Direction technique nationale (DTN), Togbui Akoussah Camélio, est revenu sur le rapport entre l’entraineur des éperviers et le nouveau DTN.

Le désormais ancien président de l’Association des entraîneurs de football du Togo (AEFT) est depuis le vendredi dernier le nouveau patron des entraîneurs des sélections nationales de son pays. Il a la charge d’indiquer la direction ou la marche à suivre, chargé d’approuver les programmes des coaches des sélections nationales avant leur soumission à l’instance faîtière.

Pas de relation contraignante

Gnéni Sébabi n’entretiendra aucune relation contraignante de travail avec Claude Le Roy. C’est ce qu’a précisé Togbui Akoussah Camélio, ancien DTN, actuellement instructeur des arbitres de la Confédération africaine de football (CAF) et de la Fédération internationale de football association (FIFA).

C’est donc « compte tenu des problèmes qu’il y a (souvent) entre les expatriés et les autochtones, la FIFA a demandé que l’entraîneur de l’équipe A ne soit pas sous la coupole du Directeur Technique National. Par exemple, Claude Le Roy ne dépend pas de notre Direction Technique. Normalement le DTN,Gnéni Sébabi, est leur patron, mais en Afrique, le sélectionneur A n’est pas sous la coupole du Directeur Technique National. C’est ce que la FIFA a décidé », a-t-il détaillé.

Une décision de FIFA compréhensible

Pour lui, c’est donc pour éviter toute relation difficile que l’instance mondiale sportive a pris cette décision un peu surprenante, mais compréhensive. Mais, nuance M. Akussah Camélio, « Rien n’empêche le DTN d’échanger sur des questions du développement du football dans le pays. Les deux (DTN et Claude, Ndlr) peuvent se faire des propositions. »

Il a ajouté que « sauf que sur la question de la gestion de l’équipe nationale A, le DTN, Gnéni Sébabi, laisse la main au sélectionneur. Il se chargera de faire seulement son rapport sur le sélectionneur à la hiérarchie puisque son avis compte dans le recrutement de ce dernier ».

Ces éclaircis de l’ancien directeur national technique vient situer l’opinion voire les amoureux du ballon rond. Toutefois, la collaboration des deux urge pour redorer le blason du foot togolais.

Lire aussi: Togo/Sport : le nouveau directeur technique national est connu

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *