Gestion communale : les 117 maires du Togo formés

Un séminaire de formation à l’endroit des 117 maires du Togo a été organisé. Les élections municipales historiques du 30…

Parredaction Catégorie Dossiers le 6 août 2020 Étiquettes : , , , , ,


Un séminaire de formation à l’endroit des 117 maires du Togo a été organisé. Les élections municipales historiques du 30 juin 2019 étant dans le passé, il faut poursuivre le processus de décentralisation. D’où la  nécessité de procéder à cette formation, puisque la gestion communale est un nouveau chapitre dans le fonctionnement du pays. 

Ce séminaire de formation a débuté lundi 03 août 2020. Il se déroule de façon synchronisée dans chacune des régions administratives du Togo. L’objectif est d’outiller les maires du Togo sur comment mieux gérer les communes pour une meilleure gouvernance locale.

En outre, il s’agit de renforcer les capacités de ces derniers en matière de gestion de leurs collectivités locales. Occasion pour ces élus locaux d’aborder les différentes difficultés rencontrées dans la gestion communale et formuler des doléances à l’endroit du gouvernement.

Une formation des maires du Togo, axée sur plusieurs modules

Il s’agit des questions liées à la gouvernance locale, au contrôle citoyen de l’action publique et à l’élaboration de budget. Le monitoring administratif de l’action de la mairie par le préfet, l’administration communale et la gestion des ressources seront aussi abordés.

La question du contrôle citoyen de l’action publique est une question cruciale. Elle concerne les populations elles-mêmes, appelées à agir pour le développement de la commune. A ce titre, elles doivent accompagner les élus locaux et veiller à la protection de l’environnement.

Abordant la question de rigueur dans le respect de sincérité souvent constaté à l’examen des budgets, le ministre Payadowa BOUKPESSI a déclaré : « ce manque de rigueur s’explique par le fait que les maires sont tous novices en la matière.

Il a exhorté les maires du Togo « pour l’exercice 2020 de n’engager prioritairement que les dépenses obligatoires courantes ». « Les problèmes de compétences auxquels sont confrontés certains maires trouveront des solutions » a-t-il ajouté.

Rappel des récents instruments juridiques relatifs à la décentralisation

La Loi n°2019-006 du 26 juin 2019 relative à la décentralisation et aux libertés locales a été adoptée. Cette nouvelle loi supprime les préfectures. Désormais, seules les communes et les régions sont considérées comme des collectivités territoriales au Togo.

Cette nouvelle loi crée, par ailleurs, 05 nouveaux articles relatifs aux districts autonomes et en abroge 70. Elle prend également en compte la nouvelle nomenclature des impôts et taxes du code général des impôts. Ce qui devrait permettre aux maires du Togo d’avoir des ressources financières pour le développement de la commune, en collectant ces impôts.

Pour ce qui est du régime financier des collectivités locales, un décret a été pris dans ce sens, le 05 mars 2020. Le texte met l’accent sur les opérations d’exécution et de fin d’exercice, ainsi que les différents contrôles. Il s’agit du contrôle de l’exécution du budget et l’obligation de rendre des comptes. Bref, les acteurs de la gestion des finances au niveau local sont soumis à ces règles.

Il faut rappeler que le bilan des maires du Togo est pour le moment mitigé dans plusieurs communes Ceci en raison non seulement de la Covid-19, mais aussi de manques de ressources.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.