vendredi, janvier 27, 2023


Sécurité: le Général Yark dénonce une  »collaboration » entre populations et terroristes

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehane a déploré une collaboration entre population…

Parredaction Catégorie Société le 18 janvier 2023 Étiquettes : , , , ,


Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehane a déploré une collaboration entre population et terroristes qui sévissent au nord du Togo. Ces dénonciations ont été faites lors du forum des producteurs agricoles de la région des savanes, tenu du 12 au 15 janvier.

Annoncé par le président de la République togolaise Faure Gnassingbé, le Forum des producteurs agricoles du Togo (FoPAT) a connu sa première édition en fin de semaine dernière, avec présence du chef de l’État à Dapaong. A cette occasion le chef de l’État, a échangé avec les forces vives de la région sur les efforts déployés dans le cadre du programme d’urgence sécuritaire dans la savane. Le ministre de la sécurité, qui était de la délégation, a aussi adressé un message à ses compatriotes.

Le Général Yark prévient

Comme le rapportent nos confrères de Radio Motaog, le Général Yark Damehane présent aux côtés du chef de l’État, s’est également adressé aux forces vives des savanes. C’était en marge de la cérémonie de clôture du forum. « Je suis trop peiné et embêté qu’on me raconte que ce sont mes propres frères pour qui on ne dort pas, qui sont à la tête des réseaux de ventes du carburant frelaté », s’est plaint le ministre.

« Ces carburants vendus très chers aux terroristes qui viennent en retour nous attaquer », a-t-il dénoncé. Le ministre est allé plus loin dans ses révélations, selon toujours nos confrères. « Certains paient des vivres ici qu’ils vont livrer aux terroristes contre des montants très élevés et sont contents en retour d’avoir gagné dignement l’argent », s’est écrié le Général Yark. Et de prévenir « Nous les considérons comme des receleurs. Qu’ils sachent qu’ils payeront devant Dieu ».

« Dans cette affaire, aucun ministre ni député ou cadre ne pourra négocier votre libération si on vous prend. Certaines personnes détiennent des informations et ne veulent pas les livrer aux autorités, qu’ils sachent qu’ils sont aussi complices », a ajouté le ministre. Ces précisions faites, le Général est revenu sur la nécessité d’une collaboration entre les populations et les forces de sécurité pour éradiquer ce fléau qui fait des victimes en vies humaines dans la région.

Lire aussi: Sécurité : Des groupes armés déroutés à Kpendjal par l’armée togolaise

« Les autorités sont tous les jours accessibles, vous pouvez les appeler à tout moment », a-t-il invité les populations. Ces propos du général Yark font écho à ceux du président Faure tenus un peu plus tôt . « Je me sens solidaire…, Cette bataille ne peut être menée par les forces de sécurité seuls, il faut que nos populations collaborent », avait exhorté le président de la République togolaise. Pour rappel, depuis sept mois, le Togo est la cible d’attaques terroristes mortelles et récurrentes dans sa partie septentrionale.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *