France : Le nouveau gouvernement de Macron fait réagir

Comme d’habitude, les choses sont allées très vite en France avec la démission de l’ancien premier ministre, la nomination et…

Paradmin Catégorie Société le 8 juillet 2020

Comme d’habitude, les choses sont allées très vite en France avec la démission de l’ancien premier ministre, la nomination et la formation du nouveau gouvernement. Connu depuis lundi, ce nouveau gouvernement est diversement apprécié. En effet, au lendemain du remaniement ministériel qui a vu la nomination de plusieurs ministres surprises, les réactions sont nombreuses et diverses. D’une part, on constate des surprises et d’autre part, on suppose que c’est le changement dans la continuité.
Pour ce qui concerne des surprises, elles tournent autour de deux figures. Il s’agit de l’entrée au gouvernement d’Éric Dupond-Moretti et de Roselyne Bachelot.

Le premier, nommé à la Justice, fait face aux critiques d’un large pan de la magistrature. La nomination de celui qui est reconnu comme un avocat brillant, mais qui s’est souvent montré violent dans ses mots envers les juges. Il est même en « une déclaration de guerre » avec le syndicat majoritaire chez les magistrats. Quant à Roselyne Bachelot, pas grand monde n’attendait l’ancienne ministre de la Santé, pharmacienne de formation, en poste à la Culture, huit ans après avoir quitté la politique pour embrasser une carrière de chroniqueuse de télévision.

A ces deux personnalités, s’ajoute la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur, sans que cela ne soit une énorme surprise. Il fait, néanmoins, parler, alors que Christophe Castaner, pilier du macronisme sort du gouvernement après des derniers mois très compliqués à Beauvau.

Visé par une enquête toujours en cours pour le viol, le maire de Tourcoing s’est attiré les foudres de certaines associations féministes. « Comment imaginer un instant que la lutte contre les violences sexistes et sexuelles avance avec un violeur à l’Intérieur », a par exemple déploré sur Twitter l’association Osez le féminisme. Pour le reste, c’est la même équipe qui continue.
Pour ce qui est du changement dans la continuité, il faut noter que pour certains, le peuple français attend plus de changement que ce que représente ce gouvernement. Ainsi, Christian Jacob, président des Républicains réagit : « Tout ça pour ça ! (…) Ce gouvernement, pour quoi faire ? C’est essentiellement un jeu de chaises musicales (…) On est face à une crise économique et sociale sans précédent, avec un président de la République incapable de fixer un cap et une ambition, et qui essaie de gagner du temps avec un casting sans savoir quelle pièce va être jouée ».
Pour Olivier Faure, premier secrétaire du Parti Socialiste : « La crise appelait un changement profond. Au final, c’est un gouvernement plus à droite que jamais. Macron promettait de se réinventer, mais il continue de concentrer tous les pouvoirs. Ce n’est pas un gouvernement, c’est un caprice ».
En définitive, comme le résume le journal Ouest-France, « ce gouvernement dit “de combat” est, en réalité, tout en continuité ». Officiellement pensé pour affronter la crise économique et sociale qui vient, il est aussi un gouvernement de combat électoral, calibré pour conduire Emmanuel Macron à la victoire en 2022. Sans changement de cap par rapport à 2017. Mais avec un coup de barre à droite. ».

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *