vendredi, janvier 27, 2023


Forum de Rabat: Robert Dussey plaide pour la réduction des coûts de transferts de fonds de la Diaspora africaine

Ce jeudi 12 janvier 2023, s’est ouvert le Forum de Rabat sur la réduction des coûts de transferts de fonds…

Parredaction Catégorie Economie le 12 janvier 2023 Étiquettes : , ,


Ce jeudi 12 janvier 2023, s’est ouvert le Forum de Rabat sur la réduction des coûts de transferts de fonds de la Diaspora africaine. L’événement est coprésidé par le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita et son homologue togolais, Robert Dussey.

La rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’agenda 2021-2031 sur « les racines africaines et la diaspora africaine ». Le forum de Rabat est marqué par la participation de directeurs de banques centrales africaines et d’experts africains. Il sera question pour eux de mener une réflexion d’ensemble sur les leviers et mesures à même de soutenir la dynamique des flux de transferts de fonds de la diaspora africaine. Objectif, accélérer les efforts de réduction des coûts.

Un forum de Rabat pour des solutions innovantes

D’après, le chef de la diplomatie togolaise Robert Dussey, il est déplorable que malgré les efforts consentis ces dernières années, le continent africain demeure toujours victime de coûts de transferts très élevés par rapport à la moyenne. Alors des solutions innovantes devraient être trouvées pour le plus grand bien des migrants et leurs familles.

En clair, un cadre et une procédure doivent être définis pour engager très rapidement des négociations formelles avec les principales agences de transfert de fonds. Ceci afin de les amener à réduire les coûts de leurs prestations. « Nous devons aussi agir en synergie et nous inspirer des bonnes pratiques existantes en la matière sur le continent ou ailleurs, pour plus d’efficacité », a indiqué le ministre togolais Robert Dussey au cours de ce forum de Rabat.

Lire Aussi :  Commande publique : désormais 0,2% pour l’Etat sur tout contrat de PPP

Des transferts importants pour le continent

Soulignons-le, les transferts monétaires vers le continent se sont élevés à 85 milliards de dollars en 2019 et 78,4 milliards de dollars en 2020 et représentent une contribution moyenne comprise entre 7 et 10% du PIB de différents pays africains. Au Togo, ils représentent entre 8% et 10% du PIB, a souligné le ministre togolais dans son intervention lors de ce forum de Rabat.

Alors au vu de ce constat, les États africains sont donc conviés par le biais des partenaires à accroître les possibilités des migrants à contribuer au financement des projets de développement dans leurs pays d’origine. Et cela passera notamment par l’utilisation des nouveaux instruments pour capter les placements. A long terme cela permettrait la réalisation des programmes de développement du continent.

 

Tony A

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *