dimanche, décembre 4, 2022


Togo : Fort taux d’obésité en milieu estudiantin et scolaire

L’obésité est principalement dûe à une alimentation trop riche et une activité physique faible. Si les mets des fast-food sont…

Parredaction Catégorie Société le 1 août 2022 Étiquettes : ,


L’obésité est principalement dûe à une alimentation trop riche et une activité physique faible. Si les mets des fast-food sont riches en graisses, le lien entre la restauration rapide et l’obésité semble évident. Il est clair que l’on assiste ces derniers temps, à une prolifération des Fast Food dans la ville de Lomé générant beaucoup de consommateurs.

Par conséquent, un fort taux d’obésité et de surpoids est recensé en milieu estudiantin et scolaire. Afin de d’assurer un corps sain pour tous, les autorités togolaises compétentes envisagent de nouvelles normes pour une alimentation saine et équilibrée.

Un taux d’obésité croissant

Une enquête réalisée récemment au plan national a montré une progression du taux de surpoids et d’obésité en milieu estudiantin et scolaire au Togo.

Togo : Fort taux d’obésité en milieu estudiantin et scolaireSelon les données de l’enquête recueillies au niveau des infirmeries dans les deux universités publiques du Togo, 8% des étudiants inscrits sont signalés obèses et 12% en surpoids sur un effectif de 50 000. Une alimentation de mauvaise qualité est à l’origine de ces problèmes.

Or, élément inquiétant, ils consomment des produits fournis et vendus sur les campus.

En cause donc les fournisseurs des établissements universitaires. Pour ce faire, il faut rectifier le tir et proposer aux étudiants une alimentation saine et équilibrée.Des normes seront aussi bientôt édictées en ce sens. On peut citer, entre autres, la rédaction d’un projet de loi sur la réglementation du sucre, du sel et du gras dans les aliments, a informé le professeur Mofou BELO, chef division de la surveillance des maladies non transmissibles au ministère de la santé.

Dorénavant, moins de sucre, de sel et de matières grasses.

Contrôler les Fast Food au Togo

Au total, 54 échantillons prélevés dans 18 établissements de restauration rapide de la capitale confirment la présence de pesticides. En effet, les prélèvements ont été effectués en respectant les normes de l’Union européenne et de l’association française de normalisation (AFNOR) qui font autorité dans ce domaine.

Togo : Fort taux d’obésité en milieu estudiantin et scolairePrésents dans les aliments, le méthamidophos, une substance active insecticide utilisée en particulier pour la protection des cultures de riz, ou le parathion, puissant inhibiteur des cholinestérases. Il est l’un des insecticides organophosphorés les plus dangereux. Les effets d’une surexposition sont parfois graves, potentiellement mortels. “L’accumulation des résidus de ces pesticides sont à l’origine de certains cancers et des perturbations endocriniennes chez les consommateurs”, indique Yaovi Blaise Ameyapoh, directeur du laboratoire de microbiologie et de contrôle de qualité des denrées alimentaires.

C’est dans ce sens que les pouvoirs publics doivent prendre au plus vite les mesures qui s’imposent. Les restaurants doivent être extrêmement vigilants sur l’hygiène et sur la qualité des aliments servis. Ils ont une obligation de traçabilité. Les autorités ont aussi une obligation de surveillance.Tout ceci, en vue de réglementer l’instauration des fast-food et limiter parallèlement le taux croissant d’obésité en milieu scolaire.

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.