ANABED: formation des CDB de la région des Plateaux pour un entretien des routes et pistes au Togo

Le projet cantonnage de  l’ANADEB sur l’entretien des routes et pistes au Togo, a quitté les préfectures de Moyen-Mono et…

Parredaction Catégorie Dossiers le 14 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Le projet cantonnage de  l’ANADEB sur l’entretien des routes et pistes au Togo, a quitté les préfectures de Moyen-Mono et Haho, pour le Kloto et l’Agou ce 11 octobre. C’était l’occasion de rappeler les méthodes de travail et d’ apporter des améliorations dans la mise en œuvre du projet. La signature du contrat liant les CDB et la DRTP a clos la rencontre.

Cette année, la formation s’est tenue dans 12 préfectures de la région des Plateaux. D’une part, elle a pour objectif de se rapprocher des communautés. D’autre part, elle s’inscrit dans le but de réitérer l’implémentation des attitudes à tenir face à la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

En phase avec le projet Cantonnage

La région des Plateaux (Togo) évoluera pour ce nouveau lancement avec 789 CDB. Ce nouveau lancement regroupe les Comités de développement à la base de la phase pilote et ceux des quatre phases de l’extension.

Ainsi, les bénéficiaires du projet Cantonnage travailleront sur une distance de plus de 2500 km de routes et pistes au Togo. Ce projet qui s’étend dans toute la région des Plateaux mobilisera en moyenne 9000 personnes. Le projet se réalise de janvier en décembre, hormis février.

En dehors de l’amélioration de la circulation sur les routes et pistes au Togo, le projet Cantonnage vise également à assurer un emploi temporaire aux jeunes dans les communautés bénéficiaires. Il permet, en outre, de favoriser les financements endogènes en faveur des infrastructures et équipement socio collectifs de base dans ces communautés.

Les activités à effectuer

L’activité consiste habituellement à désherber et à enlever les branches d’arbres qui portent sur les routes et pistes au Togo. Il s’agira aussi de remblayer les nids de poules, à curer les caniveaux, à dessoucher des arbustes et à tracer des rigoles pour un meilleur écoulement des eaux de ruissellement.

Financé par la Société autonome de financement de l’entretien routier (SAFER), ce projet est une initiative du gouvernement. Ceci, afin de mettre dans la même lignée la politique sectorielle de l’Etat en matière d’infrastructures routières avec les grandes orientations stratégiques dans le domaine du développement économique et social.

Rappelons que pour le compte de l’année 2019, 1 672 CDB avaient été mobilisés à l’échelle nationale. Près de 24 800 emplois temporaires ont été créés dans les communautés bénéficiaires sur le plan national.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *