FNFI: Une assurance pour protéger les bénéficiaires des produits

En janvier 2014, naissait le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), un outil d’ascension sociale contre la pauvreté. Ainsi,…

Parredaction Catégorie Dossiers le 21 août 2020 Étiquettes : , , , , , ,


En janvier 2014, naissait le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), un outil d’ascension sociale contre la pauvreté. Ainsi, le FNFI a permis l’accès aux services financiers des populations vulnérables ainsi que l’amélioration des conditions de vies. Préoccupées par la pérennité des activités des bénéficiaires, les autorités togolaises ont donc mis en place une solution assurancielle.

Il s’agit du programme « Assurance FNFI » qui a été lancé en avril 2016 par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. L’objectif, étant d’assurer la pérennité des activités génératrices de revenus des différents bénéficiaires des produits FNFI. Ceci, en cas de survenance d’événements malheureux (maladie, décès, incendie, etc.) à travers trois volets notamment la dimension couverture décès, couverture de l’activité et la couverture maladie.

Assurance FNFI pour une couverture décès et de l’activité

Il faut noter que le programme a mis en place un mécanisme de garantie accident/décès accidentel. Celui-ci permet de protéger les bénéficiaires contre les impayés en cas d’accidents aux conséquences dramatiques. Selon les termes du contrat, l’assureur prend en charge l’encours du prêt à la date du décès de l’adhérent.

Ce volet de « Assurance FNFI » est spécialisé dans la couverture multirisque professionnelle. Il assure principalement la pérennité des activités génératrices de revenus notamment en cas d’incendie.

Ainsi, une indemnisation de 50% du crédit restant est octroyée au bénéficiaire afin de lui permettre de reprendre son activité, une fois que ce malheureux évènement surgit.

Couverture maladie

Elle constitue une révolution dans le paysage de la micro-assurance au Togo. C’est une couverture santé qui permet aux différents bénéficiaires de recevoir des soins primaires en cas de maladie. Cette garantie se présente sous forme de prise en charge totale dans les centres de santé publics.

Elle est plafonnée par période de couverture. Il s’agit de 15.000 FCFA pour les bénéficiaires des services AJSEF (Accès des Jeunes aux Services Financiers), 10.000 FCFA pour les AGRISEF (Accès des Agriculteurs aux Services Financiers) et 5000 FCFA pour APSEF (Accès des Pauvres aux Services Financiers).

Il faut préciser que près de 300 hôpitaux et centres de santé publics sont associés à ce programme. Les statistiques publiées en 2017 ont révélé que l’« Assurance FNFI » a touché plus de 700 000 personnes.
En rappel, le FNFI a signé des conventions de partenariats avec plusieurs institutions de la place afin d’assurer l’effectivité du programme. En plus de l’opérateur téléphonique Togocel, un accord a été scellé avec les compagnies d’assurances notamment SUNU et NSIA.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.