dimanche, octobre 17, 2021


3ème cycle de l’Examen Périodique Universel : finalisation du projet de rapport avec l’expertise de l’OIF

Le directeur de cabinet du ministère des Droits de l’Homme, Djeri Adjawè a sifflé la fin des travaux du projet…



Le directeur de cabinet du ministère des Droits de l’Homme, Djeri Adjawè a sifflé la fin des travaux du projet de rapport national au titre du 3ème cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU). Cette dernière étape a bénéficié de l’expertise de l’OIF(Organisation Internationale de la Francophonie).

Les différents acteurs impliqués dans la production du rapport national dans le cadre du 3ème cycle de l’EPU, se sont réunis ce vendredi, 24 septembre 2021 à Lomé. L’expertise de l’OIF a été d’une grande importance dans ce processus.

3ème cycle de l’Examen Périodique Universel : finalisation du projet de rapport avec l’expertise de l’OIFL’expertise de l’OIF pour s’assurer de la qualité du rapport

En effet, le Togo est attendu au premier trimestre de 2022 devant la commission des droits de l’homme des Nations Unies. Là, le pays va soumettre son rapport au titre du 3ème cycle de l’EPU. Il s’agit d’un processus qui consiste à passer en revue les réalisations des Etats membres de l’ONU sur les questions des droits de l’homme.

Le Togo a été examiné en 2011 et 2016, respectivement pour le compte du 1er et 2ème cycle. Pour le prochain examen, le rapport qui sera soumis au conseil de l’ONU, devrait prendre en compte les recommandations formulées au précédent passage.

Ainsi, la réalisation dudit document a mobilisé tous les acteurs impliqués à divers niveaux. De ce fait, l’expertise de l’OIF a été sollicitée, afin de s’assurer de la qualité du document proposé par la Commission interministérielle de rédaction des rapports. La production des rapports soumis en 2011 et 2016 était aussi appuyé par les experts de l’OIF.

L’expertise de l’OIF salué par le Togo

3ème cycle de l’Examen Périodique Universel : finalisation du projet de rapport avec l’expertise de l’OIFAu nom du gouvernement, le directeur de cabinet Djeri Adjawè, a exprimé sa gratitude aux experts de l’Organisation Internationale de la Francophonie. L’expertise de l’OIF pour ce troisième rapport, témoigne une fois encore d’excellentes relations avec les autorités togolaises.

Il faut préciser que la rencontre de ce jour a permis de traiter et de consolider les informations recueillies au cours des consultations nationales pour l’amélioration du rapport. Pour le directeur du cabinet, l’implication de l’OIF, est une parfaite illustration des bonnes relations de coopération entre le Togo et la Francophonie.

Pour rappel, l’EPU offre l’occasion aux Etats de présenter les mesures prises pour améliorer la situation des droits de l’homme sur leur territoire. Aussi, l’EPU est à l’origine de la création du Conseil des droits de l’homme.

Lire aussi: 3ème cycle de l’Examen Périodique Universel : le projet de rapport national à l’étape de validation régionale

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *