Togo/Entrepreneuriat : la filière Karité bénéficie d’un appui du gouvernement

Les coopératives travaillant dans la Filière Karité du Togo (FIKATO) viennent de voir leurs capacités de fonctionnement renforcées. En effet…


Les coopératives travaillant dans la Filière Karité du Togo (FIKATO) viennent de voir leurs capacités de fonctionnement renforcées. En effet la présidente de la FIKATO, Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla, a réceptionné de la part du gouvernement, un lot de matériels.

C’était à travers le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et du Développement Rural. L’initiative a été financièrement soutenue par la branche togolaise du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO).

Un geste qui soulage les acteurs de la filière Karité

Le don est composé d’une part, de matériel de collecte et de traitement des noix de karité d’une valeur de 111.985.762 FCFA. D’autre part, il a été mis à la disposition des coopératives, des équipements de protection individuelle d’un montant de 14.974.200 FCFA.

La réception de ces lots par la FIKATO intervient après sa participation à l’appel d’offre lancé en 2018. « Après une longue période d’attente, grande est aujourd’hui ma joie de réceptionner officiellement ce matériel », a indiqué la Elisabeth Pali-Tchalla.

D’après elle, ce don vient renforcer les capacités de fonctionnement des acteurs de la filière Karité dont la contribution à l’économie nationale n’est plus à démontrer. Ainsi, poursuit-elle, le gouvernement vient de démontrer sa détermination à lutter contre la pauvreté en milieu rural.

PND, la FIKATO engagés à jouer sa partition

Le Togo s’est doté d’un Plan National de Développement (PND) qui couvre la période de 2018 à 2022. Ainsi, tous les acteurs sans exception s’activent pour la réalisation des objectifs ambitieux contenus dans ce plan. Les acteurs de la filière karité comptent aussi jouer leur part.

Mise en place en 2016, la FIKATO regroupe plus de 100 groupements coopératives. Celles-ci sont réparties dans les quatre régions productrices du karité notamment. Il s’agit de la région des Savanes, la Kara, la Centrale et des Plateaux.

Les coopératives de la filière Karité sont majoritairement composées des femmes productrices, collectrices et transformatrices du karité. « Les acteurs de la FIKATO (…) sont résolument engagés, à jouer leur partition dans la mise en œuvre du PND, notamment en son axe2 », a fait savoir la présidente Elisabeth Pali-Tchalla.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *