Togo/Filière café cacao : le pays enregistre une hausse des exportations

La filière café cacao est en plein essor. En effet, le café et le cacao occupent parmi les productions agricoles…


La filière café cacao est en plein essor. En effet, le café et le cacao occupent parmi les productions agricoles traditionnelles d’exportation au Togo, respectivement les 2ème et 3ème rangs. Ceci, après le coton. Ils contribuent à la formation de 1,4% de la richesse nationale et de 5,5% du PIB.

La cérémonie de la campagne de commercialisation du café et du cacao a été lancée mardi. Elle s’est déroulée à Kpalimé en présence des ministres du Commerce, de l’Agriculture et du secrétaire général du comité de coordination de la filière café cacao (CCFCC). Les points essentiels comme la pandémie et ses conséquences sur la filière café cacao ont été abordés.

Une année perturbée par la Covid-19

Toutes les économies du monde ont été touchées par la pandémie de la Covid-19. Celle du Togo aussi est durement touchée particulièrement la filière café cacao.

Le secrétaire du CCFCC, Enselme Gouthon, a reconnu que la pandémie avait affecté la filière café cacao depuis plus de 7 mois. « Au niveau des économies caféières et cacaoyères, cette pandémie a touché l’ensemble des pays producteurs dont le Togo particulièrement par rapport à la collecte et la commercialisation », a-t-il indiqué.
« Si la campagne de commercialisation du cacao a pu échapper en grande partie à la crise sanitaire, celle du café a été durement touchée », a-t-il laissé entendre. « Pour le cas spécifique du Togo, l’essentiel de la production du café vert est destiné à l’exportation (près de 98%) », a-t-il déclaré.

Le Togo a enregistré, en termes d’exportation, une baisse du tonnage du café sorti du territoire, soit 2 600 tonnes contre 4 500 tonnes en 2018-2019. Le cacao, par contre, a connu une hausse remarquable soit 10 200 tonnes contre 7 200 tonnes pour la campagne 2018-2019.

Filière café cacao, une priorité pour le gouvernement

Le ministre de l’Agriculture a tenu à rappeler que le gouvernement avait toujours inscrit en priorité ces deux filières dans tous les programmes de développement agricole. Le Plan national de développement (PND) devrait offrir de nouvelles perspectives aux agriculteurs et à ceux appartenant au secteur du café et du cacao.
« Ainsi, suite à l’action conjuguée des différents acteurs, des progrès énormes ont été enregistrés dans le développement des filières café et cacao », a souligné, pour sa part, le ministre du Commerce, Kodzo Adedzé.

Le café et le cacao procurent des devises importantes dans le secteur agricole, principale source de revenus de plus de quarante mille (40 000) familles, d’après le ministre de l’Agriculture, Antoine Lékpa Gbégbéni.

Lire aussi: Togo : appel à participation des producteurs pour la campagne café-cacao 2020-2021

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *