mercredi, septembre 22, 2021


Togo / secteur privé: les acteurs outillés sur la feuille de route du gouvernement

La feuille de route gouvernementale 2020-2025 fait l’objet d’une rencontre de concertation entre l’exécutif togolais et le secteur privé. Il…

Parredaction Catégorie Dossiers le 8 janvier 2021 Étiquettes : , , , , , , ,


La feuille de route gouvernementale 2020-2025 fait l’objet d’une rencontre de concertation entre l’exécutif togolais et le secteur privé. Il est question de parcourir les axes contenus dans ce document avec les acteurs du secteur privé. Les travaux de cette réunion ont été ouverts ce vendredi, 08 janvier 2021 à Lomé par le premier ministre Victoire Sidémého Tomégah-Dogbé.

Cette feuille de route gouvernementale a été adoptée en octobre 2020, suite à la formation de l’actuel gouvernement. Il s’agit pour Victoire Tomégah-Dogbé et son équipe de présenter aux opérateurs économiques, les trois principaux axes contenus dans ledit document. Ce dernier se décline notamment en 10 ambitions reparties en 42 projets et réformes prioritaires.

Feuille de route gouvernementale, une forte participation attendue

Le secteur privé occupe une place de choix sur le marché togolais. Plusieurs secteurs porteurs dont l’hôtellerie ou encore l’industrie sont animés par les opérateurs économiques. Ces derniers contribuent énormément à la création de l’emploi et au PIB du pays.

A l’hôtel 2 février, ces acteurs seront édifiés sur le contenu du la feuille de route gouvernementale dans tous ses détails. Puisque, le gouvernement togolais dit compter sur une « forte » participation du secteur privé pour la réussite de cette feuille de route.

Ce document, a fait savoir la cheffe du gouvernement résume la vision d’un Togo de paix, modernisé, avec une croissance économique inclusive et durable espérée entre 7 et 8% à l’horizon 2025.

Renforcer le partenariat public-privé

Selon le gouvernement, l’initiative vise à renforcer les relations entre le secteur privé et le pouvoir public. « Le partenariat public-privé nous a permis aujourd’hui d’avoir des rapports beaucoup plus ouverts, et d’échanger parfois sur des sujets qui fâchent », a indiqué Thierry Awesso, Président Directeur Général de la Nouvelle Industrie des Oléagineux du Togo (Nioto).

Sont inscrits au programme de la rencontre, l’examen et l’appréciation du chemin parcouru dans la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND 2018-2022). Ce document stratégique a été lancé le 04 mars 2019 par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Aussi, les parties prenantes vont échanger sur les impacts de la crise sanitaire et les mesures prises par le gouvernement afin de soutenir le secteur privé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *