Togo : la FENOMAT ouvre un nouveau marché innovant à Kara

Kara, ville située dans la région septentrionale du Togo, s’honore d’abriter le nouveau marché de légumes biologiques. Ce marché est…

Parredaction Catégorie Société le 5 janvier 2022


Kara, ville située dans la région septentrionale du Togo, s’honore d’abriter le nouveau marché de légumes biologiques. Ce marché est un projet de FENOMAT, la fédération nationale des organisations maraichères du Togo.

Le projet du marché de légumes biologiques a été réalisé grâce au soutien de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Une innovation de la FENOMAT

Le nouveau marché de la FENOMAT ouvre ses portes à Kara sur la route de Kétao à côté du CEG Tomdè. Il constitue une réponse de la fédération aux difficultés rencontrées par la filière maraichère suite à l’apparition de la pandémie du Covid-19.

Togo : la FENOMAT ouvre un nouveau marché innovant à KaraEn effet, ces derniers ont vu, en cette période, la plupart de leurs produits issus du maraichage constitués des fruits et légumes pourrir à cause des difficultés d’accès au marché de vente. C’est pour pallier à ces problèmes qu’une solution innovante de réponse a été trouvée par la FENOMAT en vue d’améliorer les revenus des maraichers.

Cette solution a eu un accord et appui favorables des partenaires au développement dont la FAO à travers le forest and farm fatilities ou mécanismes forêts et paysans particulièrement le programme d’appui aux investissements directs aux bénéficiaires.

Vers une agriculture durable

Pour arriver à la construction de ce marché innovant, la FENOMAT a dû pitché son projet d’appui à la mise en place d’un marché de légumes biologiques à Kara.

Togo : la FENOMAT ouvre un nouveau marché innovant à KaraSelon Sandou Assimarou Gnassingbé, président de la FENOMAT, il faut qu’on aille vers une agriculture durable ou bien un maraichage durable, en adoptant des pratiques qui donnent une production de qualité. « C’est dans ce sens que nous avons initié ce projet. Quand nous l’avons expliqué, nous avons dit que si nous produisons les produits de qualité, que les consommateurs n’ont pas les risques d’avoir les maladies provenant de la production, nous avons fait une contribution au niveau de notre pays. C’est pourquoi nous accompagnons les coopératives dans cette production biologique », a-t-il déclaré.

De son côté, le représentant du directeur régional de l’agriculture, Boyodjéba Anadi, ému par cette initiative, a adressé ses vives félicitations à la FENOMAT. Pour lui, ce projet lui permettra, d’une part, d’avoir le monopole de son un marché et d’autre part de garantir une consommation de qualité à la population togolaise.

Fafa A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.