dimanche, octobre 17, 2021


76ème assemblée générale de l’ONU : « l’Afrique paie le plus lourd tribut », alerte Faure Gnassingbé

Les travaux de la 76ème assemblée générale de l’ONU (Organisation des Nations Unies) sont ouverts depuis mardi, 21 septembre 2021…

Parredaction Catégorie Politique le 23 septembre 2021


Les travaux de la 76ème assemblée générale de l’ONU (Organisation des Nations Unies) sont ouverts depuis mardi, 21 septembre 2021 à New York. En raison de son agenda chargé et le contexte sanitaire, le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, prend activement part aux travaux par visioconférence. Son discours a été prononcé ce mercredi, 22 septembre, au cours du débat général.

Divers sujets sont inscrits au menu des discussions des cent quatre-vingt-treize (193) États membres de l’institution. Les représentants des Etats à cette 76ème assemblée générale de l’ONU, évoquent entre autre, les questions liées au redressement durable post-Covid, aux droits de l’homme, à l’environnement ainsi qu’à la revitalisation de l’ONU.76ème assemblée générale de l’ONU : « l’Afrique paie le plus lourd tribut », alerte Faure Gnassingbé

76ème  assemblée générale de l’ONU, l’alerte du président togolais

 Faure Gnassingbé ne s’est pas contenté de livrer la stratégie du Togo dans le cadre de la riposte à la Covid-19. À la tribune de la 76ème assemblée générale de l’ONU, le Numéro 1 togolais est allé bien au-delà. De l’éducation, à la promotion des droits humains, en passant par les défis liés à l’accès aux vaccins anti-Covid, la protection de l’environnement, le président a présenté les actions menées par son pays face aux défis de l’heure.

Outre ces sujets, le Numéro 1 du Togo, a dans son allocution mis un accent particulier sur la préservation de la paix et la lutte contre l’extrémisme violent dans le monde. Selon l’homme politique, la « menace s’intensifie et se diversifie », malgré les efforts que mène l’organisation dans ce sens.

Partout sur notre planète, a-t-il constaté, l’intolérance et l’extrémisme religieux font de nombreuses victimes. « L’Afrique paie le plus lourd tribut », a alerté le Président Faure Gnassingbé dans son discours.

Lire aussi: Le président Faure Gnassingbé reconnait une autre dimension de riposte au terrorisme

De ce fait, poursuit le chef de l’Etat, une réponse mondiale est donc urgente pour soutenir les efforts des pays africains et des organisations régionales pour lutter contre ce fléau qui menace de s’installer durablement sur le contient.76ème assemblée générale de l’ONU : « l’Afrique paie le plus lourd tribut », alerte Faure Gnassingbé

76ème assemblée générale de l’ONU, une nécessité d’honorer les engagements

Pour le chef de l’Etat, l’heure est au respect des engagements surtout financiers. À la 76ème assemblée générale de l’ONU, Faure Gnassingbé a attiré l’attention sur les difficultés de financement des politiques sécuritaires.

Tout en faisant référence au G5 Sahel et à la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), il a demandé à ce que, ces défis financiers soient surmontés avec diligence.

« Il est en effet incompréhensible qu’à ce jour, près de 50% des contributions annoncées, n’aient pas été décaissées et que la MINUSMA soit elle aussi confronté à des contraintes budgétaires pour assurer son soutien logistique au G5 Sahel », souligne le président.

Conscient du fait que la prospérité mondiale repose sur la paix et la stabilité dans les régions touchées par les conflits, Faure Gnassingbé a lancé un appel pressant. « Dès lors, le Togo réitère l’appel commun des états membres du G7 plus, en vue d’un cessez-le feu global partout sur la terre ».

A découvrir: Rencontre entre Faure Gnassingbé et Assimi Goita ; président de la transition malienne

Christelle Agnindom

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *