mercredi, septembre 22, 2021


3ème cycle de l’Examen Périodique Universel : le projet de rapport national à l’étape de validation régionale

En octobre prochain, le Togo sera face au comité des droits de l’homme dans le cadre du 3ème cycle de…



En octobre prochain, le Togo sera face au comité des droits de l’homme dans le cadre du 3ème cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU). Là, il sera question de soumettre le rapport national, devant contenir les recommandations formulées en octobre 2016, à l’issue du 2ème cycle. Le projet de rapport rédigé pour la circonstance, est soumis pour validation.

En effet, le processus de rédaction du rapport national au titre du 3ème cycle de l’Examen Périodique Universel est à sa phase finale. Ce mardi, 24 août 2021, s’est ouvert à Lomé, un atelier régional d’enrichissement et validation dudit projet de rapport.

Lire aussi: Droits de l’homme/le Togo s’active pour le prochain Examen Périodique Universelle (EPU)

3ème cycle de l’Examen Périodique Universel : le projet de rapport national à l’étape de validation régionaleExamen Périodique Universel au titre du 3ème cycle, le Togo sur la bonne voie 

Prévue pour deux jours, la rencontre de Lomé, marque le début d’une série d’ateliers qui vont se tenir dans les autres régions du pays notamment à Atakpamé-Sokodé ainsi que Kara-Dapaong. Ces réunions vont couvrir la période du 24 août au 10 septembre 2021.

Le projet de rapport du Togo au titre du 3ème cycle de l’Examen Périodique Universel est l’œuvre des membres de la Commission Interministérielle de Rédaction de Rapports et de Suivi de Recommandations sur les droits de l’homme au Togo (CIRR). Le document a été élaboré par l’équipe au cœur d’un atelier tenu à Lomé du 11 au 13 août 2021.

Ainsi, les ateliers régionaux d’enrichissement et de validation du regroupe, les directeurs centraux et responsables de services, les représentants des organisations de la société civile. Aussi, les représentants des institutions de la république, y prennent part.

Il s’agit pour les participants, de coordonner et de valider les actions ainsi que les mesures prises par les différents acteurs pour la mise en œuvre des recommandations issues du 2ème cycle de l’UPE.

Examen Périodique Universel au titre du 3ème cycle, le Togo ne veut rien laisser

L’une des phases clés pour la réussite du processus d’élaboration d’un rapport de qualité est la collecte et le traitement des informations. Celles-ci ont été donc fournies par les différents acteurs impliqués dont les ministères et administrations publiques et les OSC. C’est ce qu’a fait savoir  le directeur de cabinet du ministère des Droits de l’Homme, Djeri Adjawè.3ème cycle de l’Examen Périodique Universel : le projet de rapport national à l’étape de validation

« Les deux jours de travaux seront essentiellement consacrés à la collecte et à la validation des informations », a-t-il précisé. D’après le directeur Législation et protection des Droits de l’Homme, Akpaou Gaffarou, à chaque passage des pays, il est formulé des recommandations à l’endroit de ce pays pour relever les défis qui restent en matière de droits l’homme.

A ne pas rater: Droits civils et politiques au Togo/ le 5ème rapport périodique soumis à examination depuis Lomé

« On a collecté toutes les mesures que le gouvernement a eu à prendre pour mettre en œuvre les recommandations qui ont été formulées à l’endroit du Togo lors du cycle précédent », a-t-il rappelé. Aujourd’hui, poursuit-il, nous sommes face aux institutions, qui vont aussi revisiter les informations qui ont été données et compléter ce qu’elles ont eu à faire à leur niveau.

Au nom du gouvernement, le directeur de cabinet, Djeri Adjawè, a exprimé sa gratitude à la société civile pour « ses divers apports au renforcement de la promotion et de la protection des droits de l’homme ».

A découvrir: CNDH/décès de Nakpa Polo : zoom sur les dernières actions de cette servante de la nation

Christelle A.

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *