Université de Lomé: Sciences et mode à l’honneur

L’auditorium de l’Université de Lomé a accueilli ce 15 janvier, un colloque international portant sur les liens entre Sciences et…

Parredaction Catégorie Culture le 16 février 2022 Étiquettes : , , , ,


L’auditorium de l’Université de Lomé a accueilli ce 15 janvier, un colloque international portant sur les liens entre Sciences et mode.

Cette rencontre de discussion académique et scientifique s’est déroulée dans le cadre du lancement de Festival International de la Mode au Togo (FIMO 228). La rencontre a vu la participation effective du ministre de la culture et du Tourisme, Dr. Kossi Lamadokou, et du Prof Dodzi Komla Kokoroko, président de l’Université de Lomé.

Une expertise scientifique pour soutenir les créateurs africains de mode

Si la mode est d’abord considérée comme une industrie de création, elle peut également être le sujet d’études et de discussions académiques et scientifiques pouvant apporter de la valeur ajoutée au domaine et des compétences en plus aux acteurs. « Le secteur de la mode occupe une place non négligeable dans l’écosystème. Au-delà de la passion, les créateurs et créatrices de mode ont plus que jamais besoin d’expertise. C’est dans ce cadre que ce colloque a été initié”, explique Jacques Logoh, promoteur du FIMO 228.

Dans la même perspective, le ministre Kossi Lamadokou a invité les participants aux colloques à mettre les connaissances en commun afin de soutenir le développement de l’industrie de la mode  togolaise à l’échelle internationale.

« En procédant ainsi, vous rendez l’Université plus visible, plus crédible et plus vivante. Les créateurs ont des talents, l’Université a des idées et des résultats », s’est félicité le président de l’Université de Lomé.

Deux axes et quatres panels

Lire aussi: Accès à l’emploi au Togo : l’Université de Lomé prépare ses étudiants en fin de cycle  

En tout quatre panels d’échanges, répartis en deux axes à savoir; “la mode entre mutations et permutations”, et “normativité et protection dans l’industrie de la mode”, ont permis aux universitaires, créateurs et autres acteurs du secteur, de faire le tour sur la thématique des sciences et mode en Afrique. Dans le détail, les panels avaient respectivement pour thème “mode et identité sociale”, “mode et changement social”, “normes, éthique et mode”, et “protection et valorisation de la mode”.

Klétus S.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.