dimanche, septembre 26, 2021


Togo : les directeurs régionaux et inspecteurs de l’Éducation Physique et Sportive étaient en atelier

Les epreuve sportive au Togo font aussi objet de réflexion en cette période de pandémie. Les examens de fin d’année…

Parredaction Catégorie Sport le 30 septembre 2020 Étiquettes :


Les epreuve sportive au Togo font aussi objet de réflexion en cette période de pandémie. Les examens de fin d’année ont été faits sans les épreuves sportives. Les directeurs régionaux et inspecteurs de l’Éducation Physique et Sportive conscients de la situation ont tenu un atelier de réflexion, lundi et mardi. Les acteurs du secteur recherchent les voies et moyens pour survivre à la crise sanitaire.

L’atelier des acteurs de l’ epreuve sportive au Togo avait pour objectif d’élaborer un document pour convaincre la coordination de riposte contre la Covid-19. Ceci vise à autoriser la reprise des activités sportives dans les établissements scolaires suivant des mesures bien édictées.

Lire aussi : https://lomegraph.com/togo-paygo-la-nouvelle-plateforme-pour-la-gestion-des-installations-solaires/

Epreuve sportive au Togo, les acteurs en réflexion

Les épreuve sportive au Togo  étaient en cours avant les premiers cas de contamination de la Covid-19 au Togo. Dans le but de protéger davantage les élèves, les notes des épreuves sportives ont été retirées des examens. Les enseignants des épreuves physiques et sportives ont pris les dispositions pour suspendre aussi les activités. L’éducation physique et sportive est importante pour la bonne santé des élèves dans les écoles. Vu ce rôle important, il serait de bon ton de trouver une bonne formule pour maintenir les élèves en activité. Le sport pourra être utile dans cette lutte contre la Covid-19 au sein des établissements scolaires.

Les propositions de l’atelier

Les directeurs régionaux et inspecteurs de l’éducation physique et sportive ont tenu cet atelier de validation de la stratégie proposée. Cette stratégie permettra l’adaptation de l’enseignement de l’éducation physique et sportive en période de crise sanitaire. Ce document a pensé aussi aux compétitions sportives scolaires et universitaires. Une proposition concrète, selon Onodjè Oniadon, enseignant à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, et membre du comité technique de pilotage.

« La course de vitesse, le saut en longueur ou encore la gymnastique sont moins risqués que le poids ou le grimpé à la corde lisse par exemple. Il nous faut trouver la meilleure parade pour protéger les enfants mais aussi continuer à exercer le sport », a-t-il déclaré.

Les directeurs régionaux et inspecteurs de l’éducation physique et sportive du Togo ont mené deux jours de réflexion. Vu les différents aspects présentés du sport scolaire en lien avec la lutte contre la pandémie, l’on espère que le comité de riposte sera regardant pour le bien-être des élèves.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *