Emplois au Togo : « Nous avons réalisé 200 000 fonctions directs et indirects, déjà sous le PND », Christian Trimua

La création d’emplois au Togo préoccupe les autorités. Le Plan National de Développement (PND 2018-2022) est en pleine voie dans…



La création d’emplois au Togo préoccupe les autorités. Le Plan National de Développement (PND 2018-2022) est en pleine voie dans l’atteinte de ses objectifs. Dans une sortie du 07 octobre, le ministre des droits de l’Homme chargé des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua, a indiqué que 200 000 emplois au Togo ont été déjà créés au Togo.

Lancé il y’a deux ans, le PND a pour ambition de transformer structurellement l’économie togolaise, pour une croissance forte.

Emplois au Togo, accroitre davantage la création d’entreprises

En effet, dans son intervention, une première sortie depuis le nouveau gouvernement, le ministre Trimua a indiqué : « nous avons réalisé 200 000 emplois, directs et indirects, déjà sous le PND ». Et si, a-t-il poursuivi, une réactualisation du plan est attendue, avec notamment des révisions au niveau des délais, en raison de l’impact de la pandémie de la Covid-19, le gouvernement entend accroitre cette politique de création d’emplois au Togo.

Une politique qui passera par le renforcement des Petites et Moyennes Entreprises notamment. A cet effet, « Nous devrons donner les moyens de l’autonomisation aux jeunes et aussi faire en sorte que les secteurs culturels et sportifs qui ont beaucoup souffert de la pandémie soient pris en compte ».

Emplois au Togo, le PND pour booster le développement

Ainsi, ayant pour objectif l’augmentation de la croissance de 7,6% à l’horizon 2022, 1 million d’emplois au Togo dont 500 000 directs, 50% de taux de bancarisation, un meilleur classement dans le Doing Business, 50% des produits agricoles transformés localement, un déficit commercial agricole réduit de 87%, le PND mis en place par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé fait déjà ses preuves.

A cet effet, pour sa mise en œuvre, le programme a lancé trois lignes directrices, appelées « axes stratégiques ». La première vise la mise en place d’un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région.

Pour rappel, Monsieur Christian Trimua est nommé ministre des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté, des Relations avec les Institutions de la République, Porte-Parole du Gouvernement dans le nouvel exécutif dirigé par Madame Victoire Tomegah-Dogbé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *