Electrification du Grand Lomé : PRISET lancé en appui à l’extension

C’est ce mardi 30 mars que le ministère de l’Energie et des Mines, Mawunyo Mila Aziablé, a lancé les travaux…


C’est ce mardi 30 mars que le ministère de l’Energie et des Mines, Mawunyo Mila Aziablé, a lancé les travaux du Projet de Réforme et d’Investissement dans le Secteur de l’Energie au Togo (PRISET). Il est financé par la Banque Mondiale.

L’objectif du PRISET est de réhabiliter, renforcer et d’étendre la distribution de l’énergie électrique dans le Grand Lomé (Togo). Ces travaux d’extension de l’électrification vont être entrepris à Lomé en appui à ceux déjà en cours.

Lancement du PRISET

Un coup d’accélérateur vient être donné à la stratégie d’électrification du Grand Lomé avec le lancement du projet PRISET. Financé à hauteur de 30 millions d’Euro (20 milliards FCFA), ce projet d’extension de l’électrification va permettre d’améliorer l’accès des populations aux services d’électricité. Il servira aussi de réduire les pertes techniques et d’améliorer la qualité et la fiabilité de l’offre. Il s’agit principalement du réseau électrique de distribution en moyenne et basse tension.

D’après Mawunyo Mila Aziablé, ministre déléguée auprès du président de la République chargée des Mines et de l’Energie, la PRISET va permettre de « réhabiliter le réseau électrique de Lomé et diminuer considérablement la survenue de pannes du 1/3, principale source de rupture dans la fourniture de l’électricité de l’électricité, à l’horizon 2022 ».

Pour la ministre, la PRISET vient accompagner le gouvernement dans son engagement à assurer l’accès universel à une énergie fiable, à coût abordable, aux populations d’ici 2030.

Deux axes principaux

Le projet se décline en deux principales composantes notamment réforme et travaux. La composante réforme vise l’amélioration des activités du secteur de l’énergie et la composante travaux ambitionne d’élever le niveau d’accès à l’électricité des populations de Lomé.

En effet, l’axe concernant les travaux comporte trois volets. D’abord, la réhabilitation des installations existantes de la CEET à travers notamment la construction de 71 km de réseaux moyenne et basse tension entre autres. Ensuite, le renforcement des réseaux moyenne et basse tension à travers divers travaux comme la construction de kilomètres de réseaux MT souterrain et MT aérien. Enfin l’extension du réseau.

Pour finir, la ministre Aziablé a invité les techniciens de la CEET et les entreprises prestataires, à une franche collaboration pour la réussite et la livraison des travaux dans le délai. Elle a, par ailleurs, convié les populations à adhérer à ce projet.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *