mercredi, septembre 22, 2021


Elections régionales au Togo : un nouveau pas franchi dans l’organisation du scrutin

Les elections régionales au Togo sont prévues courant 2021. Le gouvernement togolais prévoit d’organiser, pour la première fois, ce scrutin….

Parredaction Catégorie Politique le 20 janvier 2021 Étiquettes : , , , , , , ,


Les elections régionales au Togo sont prévues courant 2021. Le gouvernement togolais prévoit d’organiser, pour la première fois, ce scrutin. Dans le cadre des activités préparatoires, des discussions ont été engagées avec la classe politique. À travers, cette initiative, le gouvernement entend recueillir les contributions et préoccupations des partis politiques pour aboutir à un scrutin inclusif.

Les formations politiques qui ont pris part aux échanges sont celles ayant participé aux trois dernières consultations électorales. Ils pourront donc participer aux élections régionales au Togo. Les échanges se sont déroulés avec le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, Payadowa Boukpessi.

Elections régionales au Togo, un comité d’appui mis en place

En effet, la première rencontre d’échanges s’est tenue le 14 décembre 2020. Pour poursuivre les discussions dans le cadre des elections régionales au Togo, le ministre a convoqué de nouveau les responsables des partis politiques le mardi, 19 janvier 2021.

Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour. Les débats ont, entre autres, tourné autour de l’information, la dénomination du cadre de discussion ainsi que la mise en place d’un comité d’appui. Ainsi, la Concertation Nationale des Acteurs Politiques (CNAP) voit le jour.

C’est la dénomination du comité d’appui composé de 7 membres. Celui-ci est chargé de recenser les différentes propositions et de les soumettre en plénière. Les membres sont issus des trois groupes parlementaires (UNIR, UFC, NET-PDP), deux partis extra parlementaires (ANC, FDR) et deux partis ressources (UDS, MCD).

Elections régionales au Togo, une satisfaction partielle

Quatre (04) des vingt et un (21) formations politiques invitées n’ont pas répondu à l’invitation. Réunis au sein de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), ces absents imposent des préalables avant toute participation aux discussions.

Pendant que la DMK fait la résistance, les échanges devant aboutir aux elections régionales au Togo se sont poursuivis avec les autres acteurs politiques. Pour cette deuxième réunion, presque tous les partis politiques ont manifesté leur satisfaction par rapport à la démarche.

Elections régionales au Togo : un nouveau pas franchi dans l’organisation du scrutin

C’est le cas du Nouvel Engagement Togolais qui dit adhérer complètement à l’initiative du gouvernement. « C’est pour ça que nous sommes là et nous serons là jusqu’à la fin », a indiqué son Secrétaire général, honorable Vincent Ameganvi.

Mais le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), de son côté, émet des réserves. Pour la formation du feu « Bélier Noir », le primordial est de normaliser la situation politique ; tout en faisant référence à la présidentielle du 22 février 2020 (ndlr).

« J’ai l’impression que ces problèmes (…) ne seront pas pris en compte. Je suis obligé d’aller retrouver les partis et aviser du comportement qu’on va avoir. Il faut que les solutions que nous avons abordées soient une garantie de non-répétition », a-t-il fustigé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *