Election au CNO Togo : duel de titan entre Germain Wona et Deladem Akpaki

L’élection au CNO Togo aura lieu ce 19 décembre. En effet, l’Assemblée générale élective du Comité Nationale Olympique du Togo…

Parredaction Catégorie Sport le 14 décembre 2020 Étiquettes : , , , , , ,

L’élection au CNO Togo aura lieu ce 19 décembre. En effet, l’Assemblée générale élective du Comité Nationale Olympique du Togo (CNO Togo) se tiendra en ce jour. Pour l’heure, les deux candidats en lice, à savoir Germain Wona et Deladem Akpaki, s’activent pour mobiliser leur électorat.

Dans cette course, M. Wona semble être le favori. Néanmoins, la suite laisse présager une bataille rude compte tenu du charisme et de la détermination de l’adversaire en face.

Wona, l’homme de la situation

Le lobbying de couloir bat son plein avant l’élection au CNO. Avec un parcours pas des moindres, Germain Wona est l’actuel président de la Fédération Nationale de Basketball du Togo (FNBT).

Ancien président d’Agaza, membre d’honneur de plusieurs fédérations, Conseiller du CNO Togo, il fait office de baroudeur sérieux pour remporter l’élection au CNO. Il a, entre autres, été président de la Commission marketing et sponsoring du CNO Togo entre 2006 et 2008 et ancien conseiller du ministre des Sports et des Loisirs du Togo.

Cependant, un facteur clé pourrait faire tâche d’huile dans sa candidature. En effet, l’opposition du président de la FNBT au débat contradictoire serait vue d’un mauvais œil. Habitué ces derniers temps à faire feu de tout bois dans la presse, il semble ne pas s’inviter à cette pratique qui est tout aussi importante. Interrogés sur ce sujet lors de son passage sur une chaine de radio, il a toujours émis une seule réponse sèche : « je suis occupé ! ».

Une position qui suscite bien des questions au sein de l’opinion. De quoi Wona Germain a-t-il si peur ? Pourquoi son challenger est disposé à faire le débat et lui préfère plutôt fuir les antennes ? Une position qui pourrait lui être préjudiciable dans le cadre de l’élection au CNO.

Akpaki, un challenger serein

Discipline, rigueur sont des attributs qui distingue Deladem Akpaki, le second candidat au précieux césam. Officier de l’Ordre du Mérite et chef d’entreprise, il a toujours prouvé son amour pour le Judo à travers de nombreuses initiatives.

Il est actuellement président de la Fédération togolaise de judo, Secrétaire général du Comité national olympique du Togo (CNO Togo). Favorable à un tête à tête avec son adversaire, il semble dégager une assurance et une sérénité qui pourront lui être avantageux pour l’élection au CNO. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le face-à-face du 19 décembre prochain sera vraiment serré. Il sera joué sur le coup des lobbyings.

Rappelons, que l’actuel président du CNO Togo, Kélani Azaad Bayor, céde donc sa place à cause de la limitation de l’âge.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *