Togo/Covid-19 : Ekpessosso 2020 sous haute sécurité sanitaire

La 367ème édition de la prise de la pierre sacrée dénommée « EKPESSOSSO » se fera cette année sous haute…

Parredaction Catégorie Dossiers le 31 août 2020 Étiquettes : , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

La 367ème édition de la prise de la pierre sacrée dénommée « EKPESSOSSO » se fera cette année sous haute protection sanitaire. C’est ce qu’a annoncé, ce week-end, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Yark Damehane. La mesure est destinée à éviter la création de nouveaux foyers de contamination au Covid-19 dans la préfecture des Lacs.

Cette fête traditionnelle historique des Guins est l’une des plus importantes de toute l’Afrique de l’ouest. Elle marque le début d’une nouvelle année pour ce peuple arrivé du Ghana au 17ème siècle après l’exode de Notsè.

Une célébration fortement encadrée

La cérémonie d’EKPESSOSSO a toujours eu lieu en septembre. Elle connait la participation de plusieurs milliers de personnes venues d’horizons divers. Il s’agit notamment des adeptes vaudou, des natifs et ressortissants du milieu, des autorités ainsi que des touristes.

En raison de la recrudescence de la maladie du coronavirus au Togo, les autorités togolaises ont pris des mesures drastiques. A cet effet, la cérémonie de la prise de la pierre sacrée de cette année se fera sous bonne garde. Par conséquent, la préfecture des Lacs sera bouclée dès le jeudi 3 septembre. Le bouclage s’achèvera le 17 septembre 2020.

Le bouclage s’étendra sur une durée de deux semaines. C’est-à-dire une semaine avant et une semaine après la cérémonie EKPESSOSSO. A cette mesure s’ajoute la fermeture des bars. La cérémonie effective de la prise de la pierre sacrée, quant à elle, se fera le 10 septembre 2020.

Une meilleure protection des citoyens contre la Covid-19

Face à l’extrême virulence du coronavirus depuis son apparition, la présente mesure instaurée d’ores et déjà constitue un contre adéquat. Elle contribuera au renforcement de la protection accordée aux populations. De ce fait, le dispositif a été aménagé en tenant compte de l’évolution de la pandémie.

A ce jour, on compte 1396 cas confirmés, 996 cas guéris, 373 cas actifs et 27 décès de Covid-19. Cette situation montre que l’heure n’est pas au relâchement face à ce virus. Plutôt, il faut une stricte observance des mesures édictées par le gouvernement pour ralentir la propagation de la maladie.

Selon les autorités traditionnelles, cette édition de EKPESSOSSO sera célébrée de façon symbolique. C’est à dire sans aucune cérémonie publique. Vivement que les messages des divinités soient de bons augures.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *