Egypte : Les militaires autorisés à être candidats aux trois élections

Ayant pour mission de maintenir la sécurité, à protéger le peuple contre tout envahisseur extérieur, l’armée est au service de…

Paradmin Catégorie Politique le 8 juillet 2020

Ayant pour mission de maintenir la sécurité, à protéger le peuple contre tout envahisseur extérieur, l’armée est au service de la nation. Officiellement interdits d’exercer une activité politique depuis 1959, le parlement égyptien a adopté, lundi 06 juillet 2020, la loi permettant aux forces de l’ordre de se présenter aux diverses élections.

En Egypte, seul le Conseil suprême des Forces armées (CSFA) dirigé par le président Abdel Fattah al Sissi a le pouvoir d’autoriser ou non la candidature des militaires aux élections présidentielles, législatives et locales. Le même texte va s’appliquer aux militaires à la retraite comme ceux en fonction et qui souhaiteraient mener une carrière politique.

Il faut préciser que la loi votée permet aux militaires à se présenter aux trois types d’élections représentatives « après avoir obtenu l’accord du Conseil suprême des Forces armées (CSFA)», a indiqué l’institution officielle sur son site Internet.

Entité puissante au sommet de l’armée, le CSFA est dirigé par le président Abdel Fattah al-Sissi, lui-même ancien maréchal, depuis 2014. Longtemps considéré comme un conseil des sages, il avait notamment été chargé de superviser la période de transition qui a suivi le soulèvement populaire de janvier-février 2011 et provoqué la chute de l’ancien président Hosni Moubarak.
Auparavant, les militaires étaient autorisés à se présenter aux élections après leur retraite ou d’abandonner le service. Le vote de cette loi limite encore plus la possibilité qu’un candidat issu de l’armée se présente contre le président Sissi, lui-même un ancien maréchal élu en 2014, puis réélu en 2018.
Il faut rappeler qu’après la révision constitutionnelle d’avril 2019, le président Sissi, au pouvoir depuis le coup d’Etat de 2013 peut se présenter à un troisième mandat. La reforme approuvée par référendum renforce également ses pouvoirs avait été approuvée par référendum.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *