Suspension de l’inspecteur Abiyou Kodjo : les vrais motifs de cette décision du ministre Kokoroko

Abiyou Kodjo, inspecteur à la Direction Régionale de l’Education de la région Centrale (DRE-Centrale) débute certainement une mauvaise semaine. Le…

Parredaction Catégorie Société le 25 octobre 2021 Étiquettes :


Abiyou Kodjo, inspecteur à la Direction Régionale de l’Education de la région Centrale (DRE-Centrale) débute certainement une mauvaise semaine. Le ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat vient de sortir une note à son encontre.

Le Professeur Dodzi Komla Kokoroko a décidé ce lundi, 25 octobre 2021, de la suspension temporaire de Abiyou Kodjo, de ses fonctions d’inspecteur. C’est l’information principale contenue dans l’arrêté ministériel   N°197/2021/MEPSTA/CAB/SG/DRH.

L’inspecteur Abiyou Kodjo sévèrement sanctionné

Pour suspendre l’inspecteur Abiyou Kodjo, le ministre Kokoroko s’est appuyé sur des textes juridiques régissant la fonction dont une ordonnance, cinq (5) décret et un arrêté. Il s’agit de l’arrêté N°087/MEPSA/CAB/SG du 26 août 2010 portant organisation interne du ministère des Enseignements Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation.

« Monsieur ABIYOU Kodjo, n° mle 052391-Z, inspecteur de l’éducation nationale de classe exceptionnelle 3è échelon, spécialité anglais (ANG), en service à l’inspection de l’enseignement secondaire général de Sokodé (IESG Sokodé) est provisoirement suspendu de ses activités d’encadrement pédagogique dans la Région d’Education Centrale pour insubordination à l’autorité ».

C’est la sanction infligée par le ministre. Aussi, poursuit la note, « l’intéressé est invité à comparaître, à Lomé, le mardi 02 novembre 2021 devant le conseil de discipline sis au cabinet du MEPSTA ».

L’origine de la sanction de l’inspecteur Abiyou Kodjo  

Le ministre des Enseignements Primaire, Secondaire est allée plus loin en publiant une note dans laquelle, il décrit les raisons principales de la suspension de Monsieur Abiyou Kodjo. D’après le ministre, l’inspecteur a manifesté publiquement par audio sur les réseaux sociaux, des réprobations discourtoises à l’égard de son supérieur hiérarchique.

Tout en reconnaissant que l’inspecteur Abiyou, était dans son droit de liberté d’expression, il explique que cette situation frise une insubordination notoire à l’autorité. « Ce fait qui vous est reproché, commis en dehors du service, constitue un manquement grave aux obligations statutaires et déontologiques, en particulier de loyauté, de probité et de réserves qui s’imposent à l’ensemble des fonctionnaires et agents publics », avance le ministre.

Pour l’autorité gouvernementale, c’est un fait grave, de nature à entraver le bon fonctionnement du service public de l’éducation et porter atteinte à l’image de l’administration de l’éducation.

Christelle A.

Système éducatif togolais : rappel à l’ordre du ministre Kokoroko aux enseignants abstentionnistes

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.