Droits des femmes: Comment le Togo est devenu l’exemple à suivre à l’international

Nous sommes le mardi 8 mars, comme chaque année à cette date, le monde célèbre la journée internationale des droits…



Nous sommes le mardi 8 mars, comme chaque année à cette date, le monde célèbre la journée internationale des droits des femmes. Et le Togo n’est pas en reste. Institutions publiques et privées, personnalités publiques et autorités politiques, tous ont tenu à rendre hommage aux femmes dans le cadre de cette journée.

« La journée internationale des droits des femmes m’offre l’occasion de réitérer ma détermination et celle du gouvernement à maintenir les efforts du pour garantir aux femmes un environnement propice à leur plein épanouissement”, a déclaré le cheffe de l’Etat Faure Gnassingbé dans un message posté sur les réseaux sociaux.

Le Togo un modèle à suivre en terme de droits des femmes et de politique d’égalité genre selon les organisations internationales

Droits des femmes: Comment le Togo est devenu l’exemple à suivre à l’internationalPrécédemment, le 1er mars dernier, le chef de l’Etat avait reçu la visite du Dr Diene Keita, Directrice exécutive adjointe chargée des programmes du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), venue discuter avec lui des programmes de développement économique et social en faveur de la femme et des jeunes.

“Nous avons parlé des progrès en matière de promotion des femmes et des jeunes. Au Togo, les programmes à l’adresse des jeunes sont extrêmement importants et vous êtes un modèle pour tout le continent. Nous avons parlé également des programmes d’entrepreneuriat et du bien-être des femmes. C’est en cela que le programme Wezou trouve toute son importance” a déclaré Diene Keita évoquant notamment le programme Wezou dédié à l’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau né.

“Le Togo est véritablement un champion en matière de développement humain durable, ce pays est le seul sur le continent qui a en même temps une femme Présidente de l’Assemblée nationale et une femme Premier ministre et énormément de femmes à des postes de responsabilité et ceci est un signal qui ne trompe pas”, a t-elle ajouté. Confirmant ainsi la bonne image dont jouit le pays en matière de développement humain, de droits des femmes et de politique d’égalité genre auprès des organisations internationales.

En rappel, depuis quelques années, le Togo a entrepris une politique de promotion des droits des femmes. Cette politique qui prend en compte plusieurs axes, va de l’autonomisation économiques et financières des femmes à travers la finance inclusive notamment,  à la lutte contre les inégalités de genre, en passant par la promotion de la santé sexuelle et reproductive.

Sur ces deux derniers axes, l’UNFPA est un des partenaires privilégiés du Togo. L’agence onusienne accompagne le pays à travers plusieurs programmes regroupés dans trois composantes à savoir Santé de la reproduction et Planification familiale, Population et Développement, Genre et Droits Humains.

Femmes de pouvoir aux côtés de Faure Gnassingbé et campagne HeForShe

Droits des femmes: Comment le Togo est devenu l’exemple à suivre à l’internationalComme l’a souligné Diene Kéita, le Togo est l’un des rares pays africains a avoir une femme Présidente de l’Assemblée nationale et une femme Premier ministre. En effet, aux côtés de Faure Gnassingbé, chef de l’Etat, les deux autres plus importantes personnalités politiques du pays sont Victoire Dogbé, premier ministre et numéro deux de l’exécutif et Yawa Tségan, numéro un du parlement.

Nommée en 2020, Victoire Dogbé, précédemment ministre chargée du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, a mis sur pied un gouvernement composé d’un tiers de femmes. Ces dernières occupent des portefeuilles clés, comme la défense, l’énergie ou encore l’économie numérique et la promotion des investissements.

Droits des femmes: Comment le Togo est devenu l’exemple à suivre à l’internationalCette forte représentativité au sommet de l’Etat illustre une situation similaire à des échelons inférieurs. Selon une étude de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), le Togo se classe devant plusieurs pays au monde en termes de représentativité des femmes à des postes de décisions. En effet, sur une sélection de pays sondés par sur la base de la proportion de femmes qui occupent des postes de responsabilité, le Togo affiche une meilleure statistique (70%) que la Russie (46%), la Suède (42%), les Etats-Unis d’Amérique (41%), la France (36%) et l’Allemagne.

“La forte représentativité des femmes dans les instances décisionnelles et leur pleine participation à la vie économique du Togo témoigne de l’efficacité de la politique de promotion de la femme, de l’équité et de l’égalité genre du chef de l’Etat”, a déclaré Victoire Dogbé à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.

Droits des femmes: Comment le Togo est devenu l’exemple à suivre à l’internationalDans cette dynamique, le Togo a rejoint en juillet 2021, l’initiative HeForShe (Lui pour Elle) des Nations Unies, destinée à lutter pour l’égalité des sexes. Entre juillet et août 2021, le pays a mené une campagne nationale HeForShe, un mois d’activités (essentiellement digitales) de sensibilisation et de plaidoyer, pour la promotion de l’équité genre afin de briser davantage le plafond de verre sur les questions liées au genre.

Deux mois plus tard, en octobre, Faure Gnassingbé recevait des mains d’Oulimata Sarr, directrice régionale (Afrique de l’Ouest et Centre) de l’agence onusienne, la distinction “HeForShe” d’ONU Femmes, pour sa politique de promotion de la femme, et de l’équité et égalité genre. “En recevant son pin’s d’homme champion, le Président togolais rejoint le groupe très prestigieux  des hommes d’Etat, des Chefs d’Etat et de gouvernement qui  disent je soutiens la femme” avait déclaré la haut-fonctionnaire internationale.

Klétus Situ 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.