Les dons japonais via le Kennedy Round se poursuivent au Togo

Une convention pour l’année 2022 a été signée jeudi 11 août 2022 à Lomé entre Antoine Lékpa Gbégbéni, ministre de…

Parredaction Catégorie Finance le 12 août 2022 Étiquettes : ,


Une convention pour l’année 2022 a été signée jeudi 11 août 2022 à Lomé entre Antoine Lékpa Gbégbéni, ministre de l’Agriculture et Katsuya Ikkatai, ambassadeur du Japon au Togo (avec résidence à Abidjan). Le montant de l’aide est de 1,75 milliard de Fcfa dans le cadre du Kennedy Round (KR).

En effet, l’aide du Kennedy Round est un dispositif original qui repose sur un principe simple : le riz offert par les autorités japonaises est commercialisé par l’Etat à un prix abordable. Les recettes ainsi générées servent à financer des projets sociaux-économiques.

Kennedy Round, un moyen original de financer des projets sociaux-économiques

Depuis 2008, le Japon a ainsi offert pour près de 22 milliards sous forme de riz ou de blé au Togo dans le cadre du programme Kennedy Round. Il s’agit d’un appui piloté par la JICA (Agence japonaise de Coopération Internationale).

Les dons japonais via le Kennedy Round se poursuivent au TogoSur ce, la coopération Togo-Japon s’est vue matérialiser avec la mise en place des programmes d’accompagnement sur plusieurs plans : Aide alimentaire, santé, économie, appui aux populations les plus pauvres, sécurité c’est le crédo de la coopération japonaise.

En 2020, une cargaison de 2 963 tonnes de riz blanc d’une valeur de 1,5 milliard FCFA avait été réceptionnée par le gouvernement togolais dans le cadre de ce projet. Ce programme répond à de nombreux besoins, notamment le renforcement de la sécurité alimentaire, l’amélioration des conditions de vie des populations les plus vulnérables.

A titre de rappel, l’aide alimentaire du Japon, appelée Kennedy Round est un volet du programme des Nations Unies. Le Kennedy Round a été initié dans les années 1968 pour le développement des relations de coopération entre les pays développés et ceux en développement. C’est une assistance de coopération financière non remboursable, pour permettre aux pays en voie de développement qui font face à la pénurie alimentaire, d’acquérir des vivres (riz et blé) au profit des populations, en particulier les plus vulnérables.

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.