Enseignement: le ministre Dodzi Komlan Kokoroko interdit la vente non-autorisée de documents aux élèves

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Dodzi Komlan Kokoroko, a exigé la cessation immédiate de la…

Parredaction Catégorie Société le 2 mars 2022 Étiquettes :


Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Dodzi Komlan Kokoroko, a exigé la cessation immédiate de la vente de documents en milieu scolaire. La mesure, dont l’application est à la charge des directeurs régionaux et chefs d’inspection, a été rendue publique ce 1er mars par une note de service.

“Il m’est constamment revenu que des chefs d’établissement, enseignants titulaires de classes, voire des majors de classe, poussés par l’intérêt personnel et le gain facile, sont complices de pratiques récurrentes dans la vente illicite et forcées de divers documents (…) contre des ristournes prélevées sur le montant total vendu aux apprenants à leur charge”, indique le ministre dans sa note.

Pratiques malhonnêtes et illicites

Enseignement: le ministre Dodzi Komlan Kokoroko interdit la vente non-autorisée de documents aux élèvesPour le membre de l’exécutif, par ailleurs président de l’Université de Lomé, la vente de documents pédagogiques et didactiques n’ayant pas fait l’objet de validation de la part de son département ministériel, relève de l’illicite. Il a également dénoncé les pressions et obligations d’achats exercées sur les élèves et parents d’élèves. Des pratiques qui, selon les mots du Pr. Dodzi Komlan Kokoroko, “entravent notre marche éclairée vers l’éducation universelle, équitable et inclusive”.

“A cet effet, je demande instamment aux directeurs généraux et aux inspecteurs de l’éducation nationale de prendre les dispositions idoines pour mettre fin à ces pratiques malsaines dans les établissements scolaires et centres de formation technique et professionnelle, tous ordres confondu.”, a t-il martelé. Rappelant par la même occasion que toute vente de documents en milieu scolaire, quelle que soit la nature, est subordonnée à une autorisation préalable du ministre.

L’enseignement, un des défis quinquennal

Enseignement: le ministre Dodzi Komlan Kokoroko interdit la vente non-autorisée de documents aux élèvesPar ailleurs, il convient de rappeler que l’enseignement et la formation professionnelle font partie des domaines prioritaires de la feuille de route gouvernementale 2020-2025. Dans le cadre de cette vision stratégique, le gouvernement envisage la construction et l’équipement de 30 000 salles de classes d’ici 2025, et l’intégration progressive des TIC en milieu scolaire. Dans cette perspective, Dodzi Komlan Kokoroko a procédé à la mi-février à la remise  de matériels informatiques à 135 établissements secondaires.

Klétus Situ

 

 

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.