DMK Togo : le temps du bilan

La DMK Togo est à l’heure du bilan.La Coordination de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) était face à la presse…

Parredaction Catégorie Dossiers le 13 janvier 2021 Étiquettes : , , , , ,

La DMK Togo est à l’heure du bilan.La Coordination de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) était face à la presse ce mardi, 12 janvier 2021 à Lomé. Devant les professionnels de médias, les membres de la DMK Togo et de ses démembrements ont dressé le bilan de la contestation des résultats du scrutin présidentiel du 22 février 2020.

Depuis la proclamation des résultats définitifs par la Cour Constitutionnelle le 03 mars 2020, les responsables de la DMK Togo sont entrés dans une vague de contestation sans précédent. Diverses actions ont été menées pour « soit disant » rétablir la vérité des urnes et démettre le président Faure Gnassingbé de ces fonctions. Ce dernier ayant été élu par un suffrage de 70,78 %.

Quelques actions menées par la DMK Togo

Pour le regroupement politique porté par l’Archevêque Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, c’est Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo qui est le vainqueur de la présidentielle du 22 février 2020. Et pourtant, l’ex premier ministre n’a eu que 19,46 % des suffrages.

En effet, les activités socio-économiques se déroulent « parfaitement » au pays. Alors que bon nombre d’acteurs de la classe politique ainsi la population togolaise aient tourné la page électorale, la DMK Togo, de son côté, continue de soutenir que le Togo traverse une crise postélectorale.

Dans sa déclaration liminaire signée par la Conférence des présidents, elle a présenté les initiatives entreprises dans ce sens. « En vue de mobiliser les togolais sur tout le territoire, des points focaux ont été mis en place dans la plupart des communes », informe la note.

A cela, se sont ajoutés, entre autres, des appels à manifester, des sorties médiatiques ainsi que des publications sur les réseaux sociaux. La DMK dit avoir opté pour une lutte citoyenne, trans partisane patriotique, pacifique et populaire.

Un engagement sans précèdent de la DMK Togo

L’année 2020 n’a pas été du tout facile pour la DMK Togo et ses partisans, selon ses premiers responsables. Même, le prétendu président démocratiquement élu, Agbéyomé Kodjo, soutiennent-ils, s’est vu contraint de se mettre à l’abri. Evidemment, l’acteur politique a disparu des radars depuis un moment.

La DMK avait promis d’arracher le pouvoir au plus tard le 31 décembre 2020. Promesse qui visiblement semble difficile à concrétiser. Mais les acteurs ne lâchent pas prise. Ils comptent poursuivent leurs actions de contestation en 2021.

« Malgré toutes les difficultés, malgré la répression et les hostilités rencontrées, la DMK Togo est engagée et reste constante dans la lutte citoyenne et patriotique de libération nationale », indique la déclaration liminaire. « L’objectif de concrétisation de l’alternance par la reconnaissance de la volonté populaire exprimée par le peuple le 22 février 2020 n’est pas atteint à ce jour, mais des victoires d’étapes sont acquises », ont reconnu les acteurs politiques.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *