dimanche, décembre 4, 2022


Kara : Le forum national du dialogue social prend fin ce vendredi

La ville de Kara (420 Km de Lomé) accueille le forum national du dialogue social. La rencontre qui regroupe les…

Parredaction Catégorie Société le 11 novembre 2022 Étiquettes : , , ,


La ville de Kara (420 Km de Lomé) accueille le forum national du dialogue social. La rencontre qui regroupe les acteurs du monde du travail a débuté le 10 novembre et prend fin ce vendredi 11 novembre. L’objectif étant de se concerter et d’asseoir une coopération gagnante pour tous afin de consolider les progrès sociaux du Togo.

Les travaux ont été ouverts par le ministre de la Fonction Publique, du Travail et du dialogue social, Gilbert Bawara. Axé sur le thème : « construire et consolider une culture du dialogue social », ce forum national est soutenu par le Bureau National du Travail (BIT) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Pour une paix sociale durable

« Le conseil national du dialogue social est comme tout organisme humain. Il y a des mutations et des changements, le contexte évolue et il faut apprendre à évoluer avec ce contexte. Cette rencontre fait suite à la tenue des assises nationales sur le dialogue social de 2006, à la signature du protocole d’accord tripartite, puis à un certain nombre de réformes institutionnelles qui ont été menées avec la création du Conseil National Social (CNS), avec les lois, notamment l’adoption du code du travail d’alors, le statut général de la fonction publique, la mise en place de l’assurance maladie, et tout cela s’adapte (…) », a déclaré d’entrer Gilbert Bawara. dialogue social

Ce forum national en cours est une aubaine les acteurs sociaux, employeurs comme employés. Une occasion de rénover le système national de dialogue et de concertation.En effet, les mesures susmentionnées avaient été prises alors que le Togo traversait une crise socio-économique. Le pays a finalement retrouvé sa dynamique de développement et a même renoué avec une trajectoire d’investissement, de croissance, de création d’emplois.

Pour le ministre, cette rencontre se présente donc comme une occasion pour jeter des regards rétrospectifs, et se rappeler du contexte et l’environnement qui avaient présidé à la création du CNS et l’évolution du dialogue social.
“Ensemble, nous allons réfléchir sur le contexte et les évolutions qui sont intervenues, voir les adaptations qui sont nécessaires”, a-t-il expliqué.

Lire aussi : Cour d’appel de Lomé : 60 affaires jugées lors de la session d’assises de l’année 2022

Dialogue social, une participation engageante

Plusieurs entités ont répondu à l’appel, notamment, les syndicats des travailleurs du Togo, les partenaires sociaux et le Bureau International du Travail. Chacun d’entre eux, doit œuvrer à rendre le dialogue social plus productif.
“L’objectif poursuivi en créant un cadre de concertation entre les trois piliers, est de se parler régulièrement pour obtenir une paix sociale afin de créer de meilleures conditions pour le développement de notre Togo », a déclaré Komi Kpodjesso, représentant des centrales syndicales du Togo. dialogue social

Essentiellement, les discussions tourneront autour du dialogue social au Togo de 2006 à 2022 : état des lieux, bilan et perspectives. La liberté syndicale et droit de grève, les fondements et principes de base de la liberté syndicale et du droit de grève seront également abordés.

À l’issue de la rencontre, une feuille de route pour la refondation du dialogue social au Togo sera adoptée.

Nabuch Aboubakar

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.