Développement agricole au Togo : 04 filières soumises à l’analyse de la FAO

Le développement agricole au Togo est au cœur des actions internationales. L’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)…

Parredaction Catégorie Dossiers le 31 mai 2021 Étiquettes : , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Le développement agricole au Togo est au cœur des actions internationales. L’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) accorde une attention particulière à quatre (04) filières. Il s’agit notamment de la volaille, maïs, riz et tomates.

Un atelier de deux jours d’analyse des plans de développement agricole au Togo de ces quatre filières s’est ouvert ce vendredi, 28 mai 2021 à Lomé. L’initiative entre dans le cadre du Projet d’Appui au Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (Promifa) au Togo.

Développement agricole au Togo, comprendre l’engagement de la FAO

Le Promifa est une initiative du gouvernement en partenariat avec le Fonds International de Développement Agricole au Togo (FIDA). A l’ouverture des travaux d’analyse de la FAO, la chargée des programmes, Djiwa Oyetounde a expliqué l’implication de son institution.

Selon ses clarifications, l’expertise de la FAO a été sollicitée dans la mise en œuvre du Promifa où quatre (04) filières ont été identifiées (volailles, maïs, tomates et riz). Le but est d’accompagner la mise en œuvre du projet sur trois domaines principaux.

Développement agricole au Togo -- 04 filières soumises à l’analyse de la FAOIl s’agit d’une part du développement des chaînes de valeurs de ces filières qui doit aboutir à l’élaboration des contrats programmes avec des objectifs chiffrés de production. D’autre part, l’initiative vise la transformation et la commercialisation de ces produits agricoles à l’horizon 2025.

Échanger autour des plans de développement agricole au Togo

La rencontre de la FAO vise à échanger avec les différents acteurs afin de recueillir des contributions pour une meilleure d’améliorer des plans de développement agricole au Togo. Les travaux permettront d’affiner davantage les modèles d’affaires.

D’après le responsable projets du MIFA, Todlman Minadofini Goumbane, l’objectif poursuivi par le Promifa, est de pouvoir contribuer substantiellement à l’amélioration des revenus des producteurs. Les plus vulnérables, a-t-il précisé, se localisent essentiellement dans les filières maïs.

Pour rappel, l’ambition du Promifa est de renforcer la professionnalisation des chaînes de valeurs agricoles. De son côté, le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole fondé sur le partage de risques (MIFA) est un dispositif destiné à développer l’agrobusiness au Togo.

Lire aussi: Pour l’agriculture au Togo, la BIDC met 1 milliard de Francs sur la table

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *