Travaux de désenclavement : Ultime avertissement du ministre Tchede aux entreprises défaillantes 

Dans le cadre du programme de désenclavement des localités de l’intérieur du pays, en lien avec la Feuille de route…

Parredaction Catégorie Economie le 15 mars 2022 Étiquettes :


Dans le cadre du programme de désenclavement des localités de l’intérieur du pays, en lien avec la Feuille de route gouvernementale 2020-2025, plusieurs travaux de réhabilitation et d’extension de pistes rurales ont été lancés il y a un peu moins d’un an. En ce sens et ayant constaté les retards accusés dans l’exécution de ces travaux, le ministre chargé du désenclavement et des  Kanfitine Tchede-Issa lance un avertissement aux entreprises défaillantes. 

De faible taux d’exécution pour de forts taux de consommation des délais

Travaux de désenclavement : Ultime avertissement du ministre Tchede aux entreprises défaillantes En effet, les contrôles à mi-parcours  de l’exécution des travaux de désenclavement, ont permis de constater des taux d’exécution inférieurs aux prévisions des différents cahiers de charges. “Le ministère du désenclavement et des pistes rurales a noté un retard important accusé par certaines entreprises avec des taux d’avancement physique de moins de 35% contre un délai contractuel consommé de plus de 95% pour les entreprises dont les travaux ont démarré en juillet 2021”, a indiqué le ministre dans un  communiqué rendu public au cours de la semaine dernière.

Par ailleurs, le ministère a également constaté des retards d’exécution  sur plusieurs travaux démarrés en novembre 2021. Selon les indications du ministère, plusieurs des entreprises opérant ces travaux ont atteint un taux d’exécution de moins de 15% des travaux pour une consommation du délai à plus de 60%.

Cas d’abandon et de non-démarrage de travaux; ultimatum du ministre

Travaux de désenclavement : Ultime avertissement du ministre Tchede aux entreprises défaillantes Dans le même temps, il a été constaté des cas d’abandon ou de non-démarrage des travaux de désenclavement par des entreprises sur certains chantiers. “Ces retards et situations d’abandon compromettent sérieusement les objectifs de la feuille de route du ministère du désenclavement et des pistes rurales”, déplore le communiqué. 

Le ministère a en ce sens lancé un ultimatum aux entreprises fautives dans le but d’impulser une accélération des travaux. “Elles disposent par conséquent d’un délai d’un (1) mois, à compter de la date de signature du présent communiqué (9 mars, ndlr), pour se conformer à cette exigence et rattraper l’avancement physique escompté desdits travaux”. 

 

Klétus Situ

 

 

 

 

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.