[INTERVIEW] : Ekowe Milagnawoe, « la dépression occasionne par an une perte économique mondiale d’environ 1000 milliards de dollars US »

Ekowe Milagnawoe est Responsable psychosocial au Centre Hospitalier Préfectoral d’Aného, chargé de planification et rédacteur à « Santé Mentale Pour…

Parredaction Catégorie Dossiers le 22 mars 2021 Étiquettes : , , , ,


Ekowe Milagnawoe est Responsable psychosocial au Centre Hospitalier Préfectoral d’Aného, chargé de planification et rédacteur à « Santé Mentale Pour Tous ». A travers cet entretien exclusif, le spécialiste nous plonge dans l’univers de la dépression. Une pathologie souvent considérée en Afrique comme inexistante ou étant « une maladie de blancs ».

En effet, la dépression occasionne par an une perte économique mondiale d’environ 1000 milliards de dollars US. En plus de l’impact économique très important, la dépression est reconnue comme la première cause d’incapacité et du suicide dans le monde. De son côté, le Togo a enregistré ces dernières années plusieurs cas de suicides.

Lomegraph : Bonjour Monsieur Ekowe Milagnawoe , c’est quoi la dépression ? Est-ce une maladie ?

Ekowe Milagnawoe : La dépression est un trouble mental caractérisé par une tristesse importante, une perte de plaisir pour toute activité, des difficultés de sommeil, une perte d’appétit, des difficultés de concentration et de mémorisation, une perte d’espoir, des pensées négatives, une sensation de fatigue énorme et un ralentissement sur le plan psychologique et physique se manifestant pendant au moins deux semaine consécutives.

[INTERVIEW] : Ekowe Milagnawoe, « la dépression occasionne par an une perte économique mondiale d’environ 1000 milliards de dollars US »

Lomegraph : Y a-t-il des signes particuliers qui peuvent alerter ?

Ekowe Milagnawoe : Parlant de signes d’alertes, nous nous focalisons généralement sur des difficultés comme : une tristesse immense ou humeur vide ou irritable, l’isolement inhabituel, les difficultés de sommeil, la perte d’appétit ou une consommation excessive d’aliments, un manque d’énergie, sensation de fatigue, des pensées négatives et les difficultés de mémorisation et de concentration.

Lomegraph : Que comprendre par un état dépressif ?

Ekowe Milagnawoe : Un état dépressif désigne un trouble dépressif tout simplement.

Lomegraph :La dépression a-t-elle des conséquences sur la santé humaine ? Si oui, est-ce nuisible ?

Ekowe Milagnawoe : La dépression a un impact sur la qualité de vie de la personne dépressive, sur ses relations sociales et familiales et constitue la première cause d’incapacité et du suicide dans le monde. Il faut noter que la dépression a un impact économique très important et occasionne par an une perte économique mondiale d’environ 1000 milliards de dollars US, selon l’OMS.

Lomegraph : Les moments de dépression arrivent-ils toujours dans la vie d’une personne ?

Ekowe Milagnawoe : Face à des événements de la vie, il peut arriver que nous connaissions des moments de déprime. Il s’agit d’un état passager contraire à la dépression qui va durer dans le temps.

Lomegraph : Comment éviter ou lutter contre la dépression ?

Ekowe Milagnawoe : Comment éviter la dépression, ici nous allons aborder la prévention des troubles dépressifs. La prévention des troubles dépressifs passe avant tout par un régime de vie plus sain et une hygiène mentale. Et surtout demander de l’aide quand ça ne va pas.

[INTERVIEW] : Ekowe Milagnawoe, « la dépression occasionne par an une perte économique mondiale d’environ 1000 milliards de dollars US »

En ce qui concerne les traitements de la dépression, nous avons les psychothérapies et la prescription de médicaments antidépresseurs. Le traitement varie selon la sévérité des symptômes et les origines des symptômes dépressifs.

Lomegraph : Dans le contexte africain, comment amener les personnes souffrantes de la dépression à s’ouvrir aux autres ?

Ekowe Milagnawoe : Dans notre contexte africain, la première des choses à réaliser en ce qui concerne les troubles dépressifs, reste la communication. Il faut sensibiliser la population énormément sur la santé mentale et les troubles mentaux en général ainsi que les troubles dépressifs en particulier.

Et c’est ce que nous réalisons à « Santé Mentale Pour Tous » avec notre plateforme de communication digitale Tagomédokita.

La dépression a-t-elle plusieurs niveaux ? Dites-nous-en davantage ?

Ekowe Milagnawoe : Au lieu de parler de différents niveaux de la dépression, je parlerai plutôt des formes cliniques de la dépression, conformément à la cinquième édition du Manuel Diagnostic et Statistiques des Troubles mentaux, DSM V.

Celui-ci distingue chez l’adulte le trouble dépressif caractérisé, qui est le trouble classique dans le groupe des troubles dépressifs et caractérisé par des symptômes de la dépression quasi-présente durant au moins deux semaines, et le trouble dépressif persistant, encore appelé trouble dépressif majeur chronique, caractérisé par des symptômes dépressifs pendant au moins deux ans.

Je vais profiter de l’occasion pour évoquer un autre trouble dépressif observé uniquement chez les jeunes filles au moment de l’apparition des règles. Il s’agit du trouble dysphorique prémenstruel, caractérisé par un syndrome dépressif dans la semaine précédant les règles et associé à une détresse cliniquement significative.

La dépression et le suicide, y a-t-il un lien ?

Bien que la question du suicide débouche sur des arguments philosophiques, il est à noter qu’en dehors de certains cas de suicides isolés, la majorité des cas de suicides ou de tentatives de suicide sont associés à une dépression, à une souffrance mentale avec des sentiments de culpabilité et un désespoir important.

[INTERVIEW] : Ekowe Milagnawoe, « la dépression occasionne par an une perte économique mondiale d’environ 1000 milliards de dollars US »

Dites-nous brièvement ce que fait concrètement la « Plateforme Santé Mentale pour Tous » pour aider la population togolaise à prendre au sérieux la problématique ?

Notre organisation « Santé Mentale Pour Tous », ayant pour objectif de faire la promotion du bien-être mental, apporte à ce jour un plus dans le quotidien des Togolais et des populations de la sous-région à travers sa plateforme de communication digitale, spécialisée dans la communication sur la santé mentale, les troubles mentaux, la psychologie et le bien-être.

A ce jour, nous offrons de l’écoute et de l’accompagnement psychologique aux personnes en détresse psychologique à travers notre plateforme. Les premiers soins psychologiques sont très importants pour la prévention du suicide.

Votre mot de fin

Ekowe Milagnawoe : Notre santé mentale doit constituer une priorité pour nous. Nous devrions s’en occuper comme de temps en temps. Demander de l’aide d’un professionnel de la santé mentale, un psychologue ou un psychiatre, quand cela ne va pas ou quand nous traversons des périodes sombres de nos vies doit devenir un réflexe pour nous, dans un monde avec beaucoup de stresseurs comme le nôtre.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *