Culture de la paix au Togo: le ministère des Droits de l’Homme s’investit davantage

Les autorités ne cessent d’entreprendre des initiatives en faveur de la culture de la paix au Togo notamment sein des…

Parredaction Catégorie Société le 22 octobre 2021 Étiquettes :


Les autorités ne cessent d’entreprendre des initiatives en faveur de la culture de la paix au Togo notamment sein des communautés. Et, le ministère des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté et des Relations avec les Institutions de la république, en fait son cheval de bataille.

La direction de la prévention des conflits du ministère a tenu ce jeudi, 21 octobre 2021, une journée de réflexion avec les différents acteurs à la base. L’idée est d’échanger sur les différentes questions liées à la culture de la paix au Togo.

Culture de la paix au Togo, une priorité des Nations Unis

L’initiative de la direction de la prévention des conflits du ministère des Droits de l’Homme, cadre avec les ambitions de l’Organisation des Nations Unies (ONU). En effet, chaque 21 septembre, est célébrée la Journée Internationale de la Paix.

C’est donc l’occasion pour l’organisation d’attirer l’attention des gouvernements sur l’importance de favoriser et de consolider la paix au sein de leurs communautés. La culture de la paix au Togo, étant une priorité, cette journée n’est pas passée sous silence.

Culture de la paix au Togo: le ministère des Droits de l’Homme s’investit davantageAinsi la journée de réflexions sur les idéaux de paix par le ministère, a eu pour thème : « Ensemble pour une paix durable inclusive basée sur le genre sans les communes du Togo ». La rencontre a réuni les acteurs de la préfecture du Golfe. Il s’agit entre autres des chefs traditionnels, des chefs religieux, les conseillers municipaux, les organisations de jeunes ainsi que les structures locales de paix.

Lire aussi:  Sécurité et maintien de la paix : le Général Stephen Townsend des Etats-Unis salue les efforts du Togo

Culture de la paix au Togo, les conflits liés au tribalisme à éviter

Selon la directrice de la prévention des conflits, Mme d’ALMEIDA D. Pauline épouse DOKOU, la journée de réflexion cadre avec l’Axe 1 de la feuille de route gouvernementale 2020-2025. Il s’agit du « renforcement de l’inclusion, de l’harmonie sociale et consolidation de la paix ».

Le directeur de cabinet du ministère pour sa part, a rappelé aux acteurs à la base, la nécessité d’initier des projets locaux visant à prévenir les conflits liés au tribalisme. Aussi, il a exhorté les participants à s’impliquer davantage afin d’éviter la stigmatisation, les sentiments de haine et d’exclusion au sein des communautés.

Les discussions menées entre les différentes parties prenantes visent à prévenir les conflits et à mieux gérer les différends au sein des communautés. Les échanges ont tourné autour de la notion de paix, de conflit, la consolidation de la paix, ainsi que la résolution des conflits.

Christelle Agnindom

Culture de la paix au Togo: une entière adhésion des citoyens à la politique du gouvernement

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.