Togo : un important financement de la BAD pour la gestion de la Covid-19

Le conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD), vient de décaisser au Togo un fonds de 24,64 millions…

Parredaction Catégorie Economie le 5 août 2020 Étiquettes : , ,


Le conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD), vient de décaisser au Togo un fonds de 24,64 millions d’euros soit 16 milliards de FCFA. Ce geste de la BAD vise à renforcer la capacité de réaction du pays contre la Covid-19.

Il s’agit d’un programme de financement accordé aux Etats sous forme d’appui budgétaire depuis juillet 2020. Ainsi, cette subvention, devrait permettre au Togo de combler le déficit en ressources budgétaires et d’être plus résilient face aux urgences de santé publique.

Un engagement fort de la BAD aux côtés du Togo

La BAD a réaffirmé son soutien à ses Etas membres à travers le Programme d’appui à la réponse à la pandémie de Covid-19 (PARCovid-19). Ce qui témoigne de sa prise en compte de la vulnérabilité de ses pays en cette période de crise sanitaire.

L’initiative intervient à point nommé pour aider le Togo à mieux répondre aux besoins des populations suite aux conséquences néfastes de la Covid-19. Notamment l’interruption des activités économiques, la diminution des recettes de l’Etat et surtout le ralentissement net de la croissance économique.

Les 24,64 millions d’euros octroyés au Togo sont composés d’un prêt du Fonds Africain Développement (FAD) de 7,34 millions d’euros et un don à hauteur de 6,17 millions d’euros. A cela, s’ajouteront 11,12 millions d’euros de prêt du FAT (pilier I), qui est un mécanisme de financement destiné aux pays fragiles et en transition.

Un renforcement de la lutte anti Covid-19

Selon les dernières informations du gouvernement, le pays dénombre 19 décès, 976 cas confirmés au Total, 663 cas guéris, 294 cas actifs. Ces chiffres traduisent l’avancée alarmante des cas de contamination de la pandémie au Togo.

Alors, le PACR Covid-19, prévue pour la période 2020-2021, devra concourir principalement au renforcement de la stratégie nationale de lutte contre le virus. Ainsi, ces nouvelles mesures devraient booster la capacité de dépistage et l’atténuation des effets socioéconomiques de la crise sanitaire.

Concrètement, il permettra au gouvernement togolais de détecter plus rapidement le maximum de cas et de prendre les mesures requises pour contrer la propagation de la pandémie. De plus, les malades seront prises en charge convenablement sur toute l’étendue du territoire national.

Quant aux effets socioéconomiques de la Covid-19, ce financement permettra de mettre en place des mécanismes de maintien du pouvoir d’achat et la sécurité alimentaire des plus vulnérables. La résilience du secteur privé à la crise, elle aussi sera soutenue.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.