dimanche, septembre 26, 2021


L’hypothèse du couvre-feu au Togo confirmée pour les fêtes de fin d’année

L’hypothèse du couvre-feu au Togo confirmée pour les fêtes de fin d’année. C’est donc officiel ! Les togolaises et togolais…

Parredaction Catégorie Société le 18 décembre 2020 Étiquettes : , , , , , ,


L’hypothèse du couvre-feu au Togo confirmée pour les fêtes de fin d’année. C’est donc officiel ! Les togolaises et togolais vont entrer dans la nouvelle année en mode couvre-feu. La Coordination Nationale de Riposte au Covid-19 (CNGR) a annoncé ce vendredi, 18 décembre 2020 la réinstauration d’un couvre-feu en période de fête. C’était au cours de sa conférence de presse hebdomadaire.

En effet ces nouvelles mesures restrictives avaient été annoncées le 07 décembre dernier. Celles-ci visent à limiter la propagation du virus de la Covid-19 surtout dans le grand Lomé qui continue d’enregistrer de nouveaux cas.

Un Noël et nouvel an pas comme les autres à cause du couvre-feu au Togo

Contrairement aux autres années, les actions des togolais en ces périodes de fêtes 2020 seront limitées, à cause du couvre-feu au Togo. Cette mesure concerne l’ensemble du territoire national. La période du couvre-feu débute du 20 décembre 2020 pour être levé au 03 janvier 2021.

Dans le grand Lomé, il sera observé de 22 heures à 5 heurs et de 23 heures à 5 heures au réveillon de Noël et à la saint Sylvestre. Par contre le couvre-feu au Togo sera uniquement observé dans les autres villes du pays les 24, 25, 31 décembre 2020 et le 1er janvier 2021. Ce sera de 23 heures à 5 heures.

 

Autres mesures complexes

Contre la Covid-19, la CNGR ne manque pas d’idées. En plus du couvre-feu au Togo, les populations togolaises doivent aussi faire face à une autre mesure restrictive. La CNGR, dirigée par le Colonel-médecin Mohaman Djibril interdit aussi la célébration dans les bars durant toute la période du couvre-feu au Togo.

Il faut préciser que le colonel Djibril Mohaman a indiqué avoir entreprise des discussions avec la Force Spéciale mixte Anti-Pandémie Covid-19 (FOSAP) afin qu’elle proscrive dans ses actions la répression au profit de la sensibilisation. « La FOSAP fera de son mieux pour que tout se passe bien », a-t-il rassuré.

Par ailleurs, il n’y a aucune restriction par rapport à la célébration des cultes. Les églises ou mosquées autorisées à rouvrir leurs portes peuvent poursuivre leurs missions. Le colonel Djibril Mohaman ne s’est pas prononcé sur les messes nocturnes qui se déroulent habituellement du 24 et 31 décembre.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *